http://michel.buze.perso.neuf.fr accueil Livre d'or
Les ordinateus du cinéma
Au cinéma et à la télévision, on se sert d'ordinateurs béton. On aimerait bien les avoir pour de vrai. Voici leurs caractéristiques :
  1. Les traitements de texte n'ont jamais de curseur.
  2. On peut taper des phrases interminables sans jamais se servir de la barre d'espacement.
  3. Les moniteurs n'affichent que des caractères de 5 cm de hauteur.
  4. Les ordinateurs de haute technologie (ceux de la NASA, de la CIA ou de tout autre organisme détat) ont des interfaces simplissimes.
  5. Quand ce n'est pas le cas, ils sont pourvus de scripts ultrasophistiqués qui leur permettent d'exécuter à la seconde n'importe quelle commande saisie en anglais courant.
  6. Corollaire : pour trouver une information, n'importe laquelle, il suffit de taper "ACCESS ALL OF THE SECRET FILES" sur n'importe quel clavier.
  7. De même, pour inoculer un virus destructeur sur un ordinateur, il suffit de taper " UPLOAD VIRUS ".
    Les virus, d'ailleurs, font monter la température des ordinateurs, comme chez les gens.
    La fumée ne tarde pas à sortir des lecteurs de disques et des moniteurs.
  8. Tous les ordinateurs sont en réseau, quels qu'ils soient. Si vous voulez accéder au disque dur du méchant, aucun problème, même si ce dernier est éteint.
  9. Les ordinateurs très puissants bipent dès que vous appuyez sur une touche du clavier ou à chaque changement d'écran.
    Il y en a même qui ralentissent l'affichage afin de vous laisser le temps de lire. Mais les plus perfectionnés vont jusquà émuler le bruit d'une imprimante matricielle à mesure que les caractères s'affichent sur l'écran.
  10. Sous le capot d'un ordinateur, il y a des milliers de volts et des lignes à haute tension.
    Tout dysfonctionnement se signale par un grand éclair, un nuage de fumée, une pluie détincelles et une explosion qui vous colle au mur du fond (voir 7, supra).
  11. On peut très bien travailler sur un ordinateur pendant des heures et l' éteindre sans jamais enregistrer les données.
    Tout le monde fait ça au cinéma.
  12. Un hacker peut accéder au disque dur de l'ordinateur le plus top secret du monde le temps d'une interclasse.
    Il n'a généralement pas besoin de plus de deux essais pour trouver le mot de passe.
  13. " PERMISSION DENIED " ? Pas de problème, il y a une fonction " ignorer ".
  14. Il suffit de trois secondes pour effectuer des calculs complexes et charger dénormes quantités de données.
    Dans les films, la vitesse de transmission des modems est de deux gigas par seconde.
  15. En cas de surchauffe électrique (générateur - base de missiles - n'importe quoi dautre), tous les panneaux de commande explosent, ainsi que le bâtiment tout entier.
  16. Si vous avez un fichier affiché à l'écran et que quelqu'un en réseau l'efface, le fichier disparaît de votre écran.
    Il n'existe aucun moyen de sauvegarde automatique et encore moins d'utilitaire de récupération de fichiers.
  17. Si des fichiers cryptés se trouvent sur un disque dur, l'ordinateur vous demandera automatiquement un mot de passe dès le démarrage.
  18. Quel que soit le disque que vous introduisiez dans un ordinateur quel qu'il soit, celui-ci le lira sans aucun problème. D'ailleurs toutes les applications existantes tournent sur toutes les plates-formes.
  19. Plus l'ordinateur est perfectionné, plus il s'y trouve de boutons. Cependant, la formation à lusage de cet ordinateur doit être encore plus perfectionnée, parce quil ny a aucune indication sur ces boutons
  20. La plupart des ordinateurs, quelle qu'en soit la taille, ont des capacités graphiques faramineuses :
    animations, photoréalisme, temps réel et tridimensionnalité. Tout ça en même temps.
  21. Assez curieusement, tous les ordinateurs portables disposent également de ces capacités vidéo et audio en temps réel.
  22. Chaque fois qu'un personnage contemple un écran, l'image est si lumineuse qu'elle se réfléchit sur son visage.
  23. Les ordinateurs du cinéma ne plantent jamais en cas d'activité intense et cruciale.
    Le stress ne fait jamais commettre d'erreur aux personnages qui s'en servent.
  24. Les programmes sont d'une perfection insultante et n'ont jamais de bugs qui ralentissent le travail.
  25. Toutes les photos sont assez nettes pour qu'on puisse en extraire avec précision les détails les plus infimes.
    La fonction de zoom avant est littéralement infinie. Exemple :
    " C'est quoi, ce machin flou dans le coin ?
    - Je sais pas, on va regarder.
    - Ah ! C'est l'arme du crime ! -
    Maintenant voyons un peu sous le lit, on y trouvera les chaussures du meurtrier.
    Ah non, ce sont des Marvel Comics de 1954 (très bonne cuvée).