Origine Expression Expressions Françaises Locution Locutions Français Langue Française Phrase Traduire Traduction Anglais English Translation Translate Phrases Idiomatiques Dictionnaire Argot
http://michel.buze.perso.neuf.fr accueil e-mail : michbuze@club.fr favoris vote ! £ivre d'or
Expressions françaises

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Y
A lire également : Pseudo-langage scientifique basé sur les expressions

    ^ > A

  1. 107 ans - Très longtemps : "Je vais pas t'attendre 107 ans !!!"
  2. À 100%
  3. À 200%
  4. À armes égales -
  5. À aucun moment -
  6. À aucun prix -
  7. À bas xxx... -
  8. À bon entendeur, salut ! - Celui qui a bien compris trouvera son salut...
  9. À bras-le-corps - Prendre, tenir, saisir, porter fermement...
  10. À ce moment là
  11. À ce point
  12. À ce stade...
  13. (Nul) À chier - Complètement nul
  14. À cloche pied - Sur un seul pied
  15. À cœur joie : -
  16. À cor et à cri : - ~Avec insistance
  17. À deux doigts - Pas loin
  18. À deux pas - Pas loin, en marchant
  19. À dix lieues à la ronde ou À cent (ou à mille) lieues à la ronde - Très loin : dans un rayon de 10 (ou 100, 1000). lieues. Les lieues étaient une unité de distance de l'Ancien Régime, d'environ 4 km
  20. À droite à gauche - Un peu partout
  21. À feu et à sang - ville livrée à des incendies et combats mortels
  22. (sensibilité, nerfs, ...) à fleur de peau -
  23. À fond (la caisse / les manettes) (en verlan : à donf) - (rouler) vite ('caisse' = voiture en argot)
  24. À foison - En abondance
  25. À juste titre (/raison) - De manière juste
  26. À l'accoutumée - D'habitude
  27. À l'affut - ~Surveiller (terme de chasse)
  28. À l'amiable (arrangement, accord, ...)
  29. À l'arrache -
  30. À l'autre bout de la Terre (/du Monde) -
  31. (jugement) À l'emporte-pièce - Jugement hâtif, global, sans nuance
  32. À l'instar de... - Comme...
  33. À l'insu de... - En cachette, inconsciemment
  34. À l'oeil - Gratuitement
  35. À l'oeil nu - Sans équipement particulier pour les yeux
  36. À la bonne franquette - Sans faire de manières
  37. À la bourre - En retard (I'm in a mad rush : je suis à la bourre )
  38. À la clé -
  39. À la con - Sans intérêt, débile
  40. (aimer) À la folie -
  41. À la force du poignet
  42. À la gomme / À la noix - Qui ne vaut rien
  43. À la limite, ... - Eventuellement
  44. À la louche - Approximativement
  45. À la longue -
  46. À la mano - À la main ("mano" = main en espagnol)
  47. À la mord-moi-l'noeud -
  48. À la pelle - À profusion, en grande quantité
  49. À la pointe du progrès
  50. À la portée du premier venu (/de tout le monde - D'un niveau facile, très accessible
  51. À la queue leu-leu - En file indienne, l'un derrière l'autre, comme des loups en marche (leu, en ancien français, signifie loup)
  52. À la rigueur - Eventuellement
  53. À la Saint Glin-Glin - Dans un avenir si lointain qu'il faut comprendre jamais (When hell freezes over : Quand l'Enfer gèlera / Till the cows come home : Pas avant que les vaches n'arrivent à la maison / In a month of Sundays : Un moi avec plusieurs dimanches ~ La semaine des quatre jeudis))
  54. À la sauvette - (Vendre) en cachette
  55. À la sueur du front - En travaillant dur
  56. À la tienne (/à la votre / à la notre...) ! - (Buvons) A ta santé !
  57. À la va-vite - Rapidement
  58. À la vie, à la mort - (amitié, fidélité...) éternelle
  59. À mesure que...
  60. À mi-chemin -
  61. À moi (/lui /elle /nous...) tout(e) seul(e/s) -
  62. À ne pas savoir quoi en faire -
  63. À n'importe quel prix -
  64. À peine sorti de l'œuf
  65. À peine voilé - À peine caché
  66. À perdre haleine -
  67. À perte de vue -
  68. À peu de choses (/quelquechose) près -
  69. À pinces, à pattes - À pied
  70. À plus d'un titre
  71. À poil - Tout nu
  72. À point nommé - Au bont moment
  73. À portée de main -
  74. À première vue -
  75. À prendre ou à laisser - (Phrase toute faite) ~À vous de décider
  76. À prix d'or
  77. À proprement parler -
  78. ... À quelle sauce on va être mangé
  79. À qui mieux-mieux - ~Surenchérir
  80. À rallonge -
  81. À se mettre sous la dent -
  82. À son comble -
  83. À tire-larigot - En faire beaucoup, en faire trop. Par exemple dans l'expression : « boire à tire-larigot ». Larigot est le nom d'une flûte
  84. À tort et à travers - En faire beaucoup trop, et ne pas forcement le faire bien
  85. À tort ou à raison -
  86. À tour de bras -
  87. À tout' - À tout-à-l'heure
  88. À tout bout de champ - Sans arrêt
  89. À tout casser (/ péter) - Tout au plus
  90. À tout hasard
  91. À tout prix - Absolument
  92. À tout prendre
  93. À tout va - Dans tous les sens
  94. À toute berzingue - ???
  95. À toute vapeur -
  96. À un poil (/cheveu) (près)s - Approximativement (By the skin of one's teeth.)
  97. À un moment donné
  98. À un point
  99. À vive allure -
  100. À voix basse
  101. À voix haute
  102. À vol d'oiseau - En ligne droite (As the crow flies. : Comme le corbeau vole)
  103. À vrai dire -
  104. À vue de nez - (Roughly speaking.)
  105. Abattre (/jouer) sa dernière carte -
  106. Al dente - Pâtes cuites à point (phrase italienne)
  107. Aller au charbon - Aller faire quelque chose de désagréable, aller faire quelque chose de très dur
  108. Aller au turbin - Aller au travail
  109. Aller à hue et à dia - Aller dans tous les sens, sans direction
  110. Aller bon train - Avancer / progresser normalement, assez vite. "Les choses vont bon train"
  111. Aller comme un gant
  112. (Aller / courir, foncer) (droit) dans le mur - Aller dans une mauvaise direction: s'emploie aussi au figuratif : courir droit à l'échec
  113. Aller de mal en pis -
  114. Aller droit au but -
  115. Aller mollo - Sans se presser ni se fatiguer : "Il y est allé mollo", "Vas-y mollo !"
  116. Aller se faire (voir (chez les Grecs) / cuire un oeuf / plus vulgaire : foutre / mettre / enculer) -
  117. Amuser (/épater) la galerie - Faire son intéressant
  118. Appeler à la rescousse -
  119. Appeler les choses par leur nom -
  120. Appeler un chat un chat - Dire les choses comme elles sont, franchement (To call a spade a spade : spade = bèche, pelle tandis que chat = cat !)
  121. Apporter de l'eau au moulin -
  122. Appuyer sur le champignon - Accélérer
  123. Après tout, ...
  124. Armé jusqu'aux dents - Fortement armé (Armed to the teeth)
  125. Arranger le coup (/ l'affaire / les choses) - S'occuper de la réussite d'une affaire
  126. Arriver à la rescousse - Venir en renfort
  127. Arriver après la bataille - Arriver trop tard (To come a day after the fair. : Arriver un jour après la fête)
  128. Arriver comme un cheveu sur la soupe -
  129. Attendre que ça tombe tout cuit dans le bec -
  130. Attendre quelqu'un au tournant - Au 1er degré : Attendre quelqu'un, caché dans un angle de rue, pour lui "tomber dessus"; Au figuré : a) être prêt à attaquer quelqu'un sans le montrer; b) Attendre de voir la réussite de quelqu'un, et ne pas lui "faire de cadeaux" au moindre faux pas.
  131. Au bas mot -
  132. Au bord de l'abîme -
  133. Au cas où -
  134. Au chant du coq - De très bon matin, aux premières lueurs de l'aube
  135. Au compte-gouttes - Peu à peu
  136. (Tout) Au contraire ! -
  137. Au contraire des autres -
  138. Au diable xxx (l'avarice, ...) -
  139. Au diable vauvert - Loin de tout ("au diable" a déjà le sens de très loin, "va au diable"; Vauvert (de vaux verts ?) pourrait être le nom de lieux-dits (château, abbaye, temple) reculés (et maléfiques ?)) (At the back of beyond, to be/live miles from anywhere) )
  140. Au fur et à mesure -
  141. Au nez et à la barbe de... -
  142. Au niveau de la ceinture - Qui a trait au sexe
  143. Au p'tit bonheur (la chance) - À l'aventure, au hasard... (Happy-go-lucky / Hit-and-miss)
  144. Au petit jour - À l'aube
  145. Au pied de la lettre - Littéralement
  146. Au pif - Au hasard, "À vue de nez"
  147. Au pire - Dans le pire des cas
  148. Au point - Finalisé; mettre au point : finaliser
  149. (être / rester) Au point mort - Ça n'avance pas
  150. Au premier abord -
  151. Au premier regard -
  152. Au sens noble du terme -
  153. Au taquet (être) - (familier) à fond. Techniquement se dit d'une pièce mobile en fin de course
  154. Au temps pour moi - Expression militaire. S'écrit bien comme ça et non pas "Autant pour moi" comme on pourrait le penser...
  155. Au vitriol - Critiqué avec "acidité"
  156. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin - C'est impossible (It's like looking for a needle in a haystack)
  157. Aux calendes grecques - Jamais (les calendes étaient romaines et non grecques). Voisin: À la Saint Glin-Glin (At the Greek calends)
  158. Aux frais de la princesse - Gratuitement, aux frais de quelqu'un, souvent riche, d'une société, de l'administration. Voyager aux frais de la princesse, téléphoner aux frais de la princesse (junket / junketing)
  159. Aux multiples facettes -
  160. Aux petits oignons -
  161. Aux quatre coins de (la Terre / la France / la ville / la forêt / etc.)) - Partout sur (/en / dans)
  162. Aux quatre vents - Partout
  163. Avaler une (des) couleuvre(s) - Devoir faire ou accepter quelque chose que l'on ne veut pas
  164. Avaler sa langue - Garder le silence
  165. Avaler son chapeau -
  166. Avaler son extrait de naissance - (familier) mourir
  167. Avec le temps
  168. Avoir à cœur de... -
  169. Avoir à faire à qqn - Exemple : "Tu auras à faire à moi !"
  170. Avoir (qn) à la bonne - Avoir une bonne opinion de qn : "Je crois qu'il t'a à la bonne..."
  171. Avoir autre chose à faire (/foutre) -
  172. Avoir bon dos - Grosse excuse donnée par quelqu'un...
  173. Avoir carte blanche - Pourvoir faire tout ce que l'on veut
  174. Avoir d'autres chats à fouetter - Avoir d'autres choses à faire (I've got other fish to fry : J'ai d'autres poissons à frire)
  175. Avoir ça (le rythme, ...) dans le sang/dans la peau
  176. Avoir de l'énergie (/de l'intelligence, ...) à revendre -
  177. Avoir de la bouteille - Avoir de l'expérience...
  178. Avoir de la fumée qui sort - sous entendu, de la tête; se dit lorsque quelqu'un a fait des efforts pour réfléchir (et on sous-entend aussi qu'il n'a pas l'habitude)
  179. Avoir de la merde dans les yeux - ~Ne pas voir ce qui saute aux yeux
  180. Avoir de suite dans les idées - (Ne pas avoir de la suite dans les idées : Be as changeable as the weather.)
  181. Avoir de qui tenir - ~Avoir des antécédents familiaux
  182. Avoir des échos de ... -
  183. Avoir des fourmis dans les jambes (ou les bras, ...) - Ressentir des picotements
  184. Avoir des pieds à la place des mains - Être malhabile de ses mains
  185. Avoir des tripes (vulgaire : des couilles) - Avoir du courage
  186. Avoir deux trucs qui se battent en duel - Avoir une petité quantité
  187. Avoir du bagou - Être bavard
  188. Avoir du bol (/ du pot / du cul / de la moule) - Avoir de la chance (En ancien français, le bol et le pot désignaient également le derrière)
  189. Avoir du chien - Avoir du charme / Avoir un caractère affirmé
  190. Avoir du cran - Avoir du courage
  191. Avoir du feu - Avoir un moyen d'allumer un feu (briquet, allumettes) (pour fumer)
  192. Avoir du flair (/du nez) - Savoir anticiper
  193. Avoir du pain sur la planche - Avoir du travail à faire
  194. Avoir du plomb dans l'aile - Être en difficulté
  195. Avoir du temps à perdre
  196. (L') Avoir échappé belle : "On l'a échappé belle" - Se tirer heureusement d'un mauvais pas, s'en sortir sans mal. Molière : "Nous l'avons, en dormant, Madame, échappé belle". ("Echappé" est toujours masculin dans cette locution) (near miss, near/close thing, narrow/close shave)
  197. Avoir eu chaud - (L') Avoir échappé belle
  198. Avoir fière (belle / piètre) allure - (to cut a dash, to cut a dashing figure, to cut a fine figure)
  199. (En) avoir gros sur la patate - Être très malheureux
  200. Avoir l'air - Sembler. "Ça a l'air d'être ça !"
  201. (n)'avoir (que) l'embarras du choix - Avoir tellement de choix que le choix devient difficile
  202. Avoir l'estomac dans les talons - Avoir faim
  203. Avoir la banane (/ frite / patate / pêche) - Être en grande forme
  204. Avoir la berlue - Avoir des visions
  205. Avoir la boule à zéro - Avoir le crâne rasé (ou être chauve)
  206. Avoir la conscience tranquille -
  207. Avoir la corde au cou -
  208. Avoir la côte - Avoir du succès
  209. Avoir la crêve - Commencer à être malade
  210. Avoir la dalle (en pente) - Avoir soif (ou être alcoolique) ; s'emploie aussi pour avoir faim. La dalle est à l'origine un vocabulaire carcéral et signifiait la table, voir « casser la dalle »
  211. Avoir la gaule - Avoir une érection
  212. Avoir (prendre, choper) la grosse tête (le melon) ou avoir les chevilles qui enflent - ~Devenir prétentieux
  213. Avoir la haine - Être très en colère
  214. Avoir la langue bien pendue - Parler beaucoup, être impertinent
  215. Avoir la main sur le cœur - Être généreux
  216. Avoir la main verte - Être doué pour l'horticulture
  217. Avoir la mémoire courte -
  218. Avoir la moutarde qui monte au nez - ???
  219. Avoir la peur au ventre - Avoir très peur
  220. Avoir la tête comme une citrouille (/une pastèque / un melon / dans un étau) - Avoir l'impression que sa tête va exploser...
  221. Avoir la tête dans le cul (dans le gaz, dans le pâté) - (vulgaire) Être très mal réveillé, ne pas avoir tous ses esprits
  222. Avoir la tête dans les nuages - Être rêveur
  223. Avoir la tête qui tourne - Être étourdi
  224. Avoir la (/toute sa) vie devant soi -
  225. Avoir le beau rôle - ~Être favorisé
  226. Avoir le bras long -
  227. Avoir le cafard - Ne pas avoir le moral
  228. Avoir le champ libre -
  229. Avoir le chic pour... -
  230. Avoir le cœur qui bat la chamade
  231. Avoir le courage de ses opinions - Affirmer ses opinions
  232. Avoir le cul bordé de nouilles - Avoir de la chance (familier)
  233. Avoir (ou être assis) le cul entre deux chaises - ~Hésiter.
  234. Avoir le feu au cul ! - Être très pressé (1er sens) ; être obsédé sexuel (2nd sens)
  235. Avoir le nez fin - Prévoir correctement un événement
  236. Avoir le pied marin - Savoir garder son équilibre sur un bateau, ne pas y souffrir du mal des transports
  237. Avoir le sang chaud - S'emporter facilement
  238. Avoir le trouillomètre à zéro -
  239. Avoir le vent en poupe -
  240. Avoir les abeilles - Être très en colère
  241. Avoir les boules (/les glandes) -
  242. Avoir les bras (/les jambes) en coton.
  243. Avoir les crocs - Avoir très faim
  244. Avoir les dents du fond qui baignent -
  245. Avoir les dents longues (qui rayent le parquet) - Être (très) ambitieux
  246. Avoir les fils qui se touchent - Perdre la raison, allusion à un court-circuit électrique
  247. Avoir les jetons - Être effrayé par quelque chose ou par quelqu'un, avoir peur
  248. Avoir les larmes aux yeux - Etre sur le point de pleurer
  249. Avoir les moyens - Avoir suffisamment d'argent "On ne part pas en vacances, on n'a pas les moyens..."
  250. Avoir les oreilles qui sifflent - Lorsque quelqu'un critique ou médit hors de la présence de l'intéressé ce dernier a les oreilles qui sifflent
  251. Avoir les pieds en compote -
  252. Avoir les pieds et mains liés - N'avoir aucune liberté de mouvement
  253. Avoir les yeux plus gros que le ventre - Être très gourmand, figuratif : surestimer ses capacités à faire quelque chose (To bite off more than one can chew. : Avaler plus qu'on ne peut macher)
  254. Avoir maille à partir avec quelqu'un -
  255. Avoir mangé du lion - Faire preuve d'énergie
  256. Avoir plus d'un tour dans son sac -
  257. Avoir plus d'une corde à son arc - (To have more than one string.)
  258. Avoir quelqu'un dans le nez - Quelqu'un que l'on aime pas
  259. Avoir réponse à tout -
  260. Avoir son mot à dire
  261. Avoir tous les atouts dans son jeu
  262. Avoir toute sa tête - Être sain d'esprit, s'emploie surtout dans sa forme négative, voir ci-dessous
  263. (Ne pas) avoir toute sa tête, ou ne plus avoir toute sa tête - Perdre la raison, être vieux, gâteux, voire « perdre la boule »
  264. Avoir un appétit d'oiseau - Manger très peu.
  265. Avoir un balai dans le cul - Être "coincé"
  266. Avoir un chat dans la gorge - Être enroué.
  267. Avoir un cheveu sur la langue - ~Zozoter
  268. Avoir un cœur d'artichaut - Être inconstant en amour
  269. Avoir un (p'tit) coup dans l'aile (/dans le nez) - Être ivre
  270. Avoir un coup de barre - Avoir subitement sommeil
  271. Avoir un coup de blues - Être un petit peu déprimé
  272. Avoir un grain (sous entendu : dans la tête) - Être dérangé psychologiquement
  273. Avoir un poil dans la main - Être fainéant
  274. Avoir un polichinelle dans le tiroir - Être enceinte
  275. Avoir un sixième sens -
  276. Avoir un (ou le) ticket (/ une touche) avec quelqu'un - Plaire à quelqu'un
  277. Avoir un train (/métro) de retard -
  278. Avoir une cervelle d'oiseau - Avoir peu de mémoire ou peu de jugeotte
  279. Avoir une dent contre quelqu'un - En vouloir à quelqu'un (To bear a grudge against someone.)
  280. Avoir une faim de loup - Avoir grand faim
  281. Avoir une mémoire d'éléphant - Se souvenir de tout
  282. Avoir vu le loup - Ne plus être vierge, pour une fille (voir également : "Voir le loup")

    ^ < B > ^

  283. Baigner (dans l'huile) - Aller bien ("Ça baigne ?", "Tout baigne dans l'huile !")
  284. Bâiller aux corneilles - Bâiller la bouche grand ouverte
  285. Baiser Fanny - (Vulgaire) Ne marquer aucun point lors d'un jeu
  286. Baisser son froc (/sa culotte)
  287. Baisser d'un ton - Parler moins fort, au figuré : faire les choses moins bien
  288. Balancer (Envoyer) la purée / la sauce - Éjaculer (vulgaire) - Tirer avec une arme à feu - Enclencher le fonctionnement d'un appareil électrique
  289. Balayer devant sa porte - Régler ses propres problèmes
  290. Bander comme un un âne ( un cheval, un Turc, un taureau, un cerf...) - Avoir une (très) forte érection (vulgaire)
  291. Bâtir des châteaux en Espagne - Vivre de rêves irréalisables. Synonyme : « Tirer des plans sur la comète » (To built castles in the air. : Bâtir des châteaux en l'air)
  292. Battre de l'aile - Être en difficulté
  293. Bave de crapaud - Médisances. "La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe"
  294. Bête à manger du foin - Très bête
  295. Bête comme chou - Enfantin, facile, très simple
  296. Bien tomber - Arriver au bon moment "Tu tombes bien !" ou "C'est bien tombé"
  297. Boire du petit-lait - Savourer une situation
  298. Boire jusqu'à plus soif -
  299. Boire la coupe jusqu'à la lie - Assumer les conséquences de ses actions. Popularisé ou bien originaire d'un vers de Lamartine : je buverais la coupe jusqu'à la lie
  300. Boire la tasse - Se noyer / avaler une gorgée d'eau en se baignant. Au figuré : Se retrouver en situation difficile
  301. Boire le bouillon - Être ruiné, être conduit à la banqueroute
  302. Bon chic bon genre (BCBG) -
  303. Bon gré mal gré -
  304. Bonnet blanc et blanc bonnet - Se dit de choses présentées comme différentes mais en fait identiques ou très similaires (It's six of one and half dozen of the other. : C'est six d'un et une demi-douzaine de l'autre)
  305. Botte secrète -
  306. Botter en touche - Détourner la discussion, passer à autre chose sans conclure; écarter le problème (vient du rugby)
  307. Branle-bas de combat - Agitation vive au cours de la préparation d'une opération (souvent dans l'urgence et le désordre).
  308. Briser la glace -
  309. Broyer du noir -
  310. Brûler la chandelle par les deux bouts - User son corps (ou son argent ?) par un mode de vie frénétique. Vivre de manière trop intense. Voisin : « Manger la banane par les deux bouts »

    ^ < C > ^

  311. C'est beaucoup dire -
  312. C'est cousu de fil blanc - C'est une histoire dont on devine facilement la fin
  313. C'est cuit (/ mort / râpé) - C'est râté
  314. C'est (Ce n'est pas) dans mes cordes - Je suis capable de le faire
  315. C'est d'un … (c'est d'un goût, c'est d'un drôle, c'est d'une finesse, etc.) ! - C'est d'un … "douteux"
  316. C'est du chinois (/du l'hébreu / du grec) - On n'y comprend rien
  317. C'est du cousu main -
  318. C'est du tout cuit -
  319. C'est écrit noir sur blanc -
  320. C'est xxx (facile, simple, rigolo, mignon, etc.) comme tout -
  321. C'est l'arbre qui cache la forêt - Une personne ou un événement (plutôt positif/négatif) masque le reste des personnes ou des événements (plutôt négatif/positif)
  322. C'est l'arroseur arrosé - Il s'est pris à son propre piège
  323. C'est l'auberge espagnole - Chacun apporte une part du repas
  324. C'est l'hôpital qui se moque (se fout) de la charité - Mal placé pour dire quelque chose
  325. C'est l'occasion (/le moment) ou jamais (now or never) -
  326. C'est la cerise sur le gâteau - C'est un avantage supplémentaire (The icing on the cake : icing = sucre glace; cerise = cherry)
  327. C'est la croix et la bannière - C'est exténuant (difficile)
  328. C'est la fin des haricots - C'est la fin de tout (That's the last straw!)
  329. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase - C'en est trop : L'incident final qui est de trop, qui a déclenché une réaction. (the last straw (that broke the camel's back) : la dernière paille (qui a cassé le dos du chameau))
  330. C'est la porte ouverte à ... -
  331. C'est la rançon (le prix) du succès (/de la gloire )
  332. C'est là que le bât blesse - C'est là que se trouve le problème, c'est là que ça fait mal (That's where the shoe pinches.)
  333. C'est le bazar (/ le bordel / le boxon / le cirque / la cata) - La situation est chaotique
  334. C'est le bouquet - C'est l'événement qui vient s'ajouter à une série d'événements négatifs (Voir aussi : "Pour couronner le tout...")
  335. C'est le monde à l'envers - Les choses sont dans l'ordre inverse de la logique
  336. C'est le pied ! (ou le panard) - C'est très bien
  337. C'est le pompon ! - C'en est trop !
  338. C'est le prix à payer -
  339. C'est le serpent qui se mord la queue (/ou "Ça se mord la queue", ...) - Problème n'ayant pas de solution, ramenant sans cesse au point de départ.
  340. C'est moi qui paye - C'est de moi dont on se moque, dont on dit du mal
  341. C'est moi qui régale - C'est moi qui invite
  342. C'est pas d'la tarte (/ du gâteau / du nougat) ! - Ce n'est pas facile
  343. C'est pas donné - C'est (assez) cher
  344. C'est pas donné à tout le monde - Ce n'est pas à la portée de tous
  345. C'est pas gagné ! - Il faut encore faire des efforts pour réussir
  346. C'est pas la joie ! - Il y une triste ambiance
  347. C'est pas la mort - C'est dur, mais pas tant que ça
  348. C'est pas la mer à boire - Ce n'est pas difficile, ce n'est pas si contraignant
  349. C'est pas la porte à côté - Ce n'est pas près d'ici
  350. C'est pas le bout du monde - C'est loin, mais pas tant que ça
  351. C'est pas le Pérou -
  352. C'est pas ma tasse de thé -
  353. C'est (pourtant) pas sorcier - Ce n'est pas compliqué
  354. C'est pas un cadeau - Ce n'est pas aussi avantageux qu'on le dit
  355. C'est plié - C'est terminé
  356. C'est un jeu d'enfant - C'est facile
  357. C'est une montagne qui accouche d'une souris - Un événement annoncé comme majeur se révèle être insignifiant
  358. C'est une autre paire de manches - ( -That's a different kettle of fish. -That's a horse of a different colour.)
  359. Ça et là (/ici et là) - Un peut partout
  360. Ça fait un bail (/des lustres) - Cela fait longtemps
  361. Ça fait du bien par où ça passe - "Expression toute faite" : Ça fait du bien du boire (ou de manger)...
  362. Ça fait chaud au cœur - C'est réconfortant
  363. Ça le fait (pas) !
  364. Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre - Ça ne m'est d'aucun intérêt (vulgaire). Voisin : « ça ne me fait ni chaud ni froid »
  365. Ça ne me fait ni chaud ni froid - Ça m'est égal ; ça ne m'est d'aucun intérêt
  366. Ça ne casse pas trois pattes à un canard
  367. Ça (ne) court pas les rues - Cela ne se trouve pas n'importe où
  368. Ça n'mange pas de pain - Cela n'est peut-être pas très utile, mais pas très coûteux non plus
  369. Ça (ne) vaut pas un clou - Ça ne vaut pas grand-chose
  370. Ça tombe (c'est tombé) sur... (moi/toi/lui/nous/vous, qui ?...) (c'est sur ... que c'est tombé / sur qui ça tombe...) - Être désigné par le sort. En anglais : Il a fallu que ça tombe sur moi : (It (just) had to be me...)
  371. Ça touche à sa fin - La fin est proche
  372. Caresser quelqu'un dans le sens du poil -
  373. Casser du sucre sur le dos de quelqu'un - Dire du mal de quelqu'un en son absence
  374. Casser la baraque - Avoir du succès
  375. Casser la baraque à qn - Ruiner un coup à quelqu'un
  376. Casser la dalle (/la croûte) - Manger. Expression carcérale à l'origine, la dalle signifiant la table
  377. Casser sa pipe - Mourir. Avant une manœuvre périlleuse ou une attaque, les marins cassaient leur pipe pour montrer qu'ils allaient mourir (et ne plus avoir besoin de tabac)
  378. Casser sa tirelire - Utiliser toutes ses économies
  379. Casser les pieds (/ les couilles, les yecou, les glaouis) - Énerver, embêter.
  380. Ceci cela -
  381. Chacun voit midi à sa porte - Chacun est persuadé d'avoir raison
  382. Changement de décor - Passer d'une situation à une autre totalement différente
  383. Changer d'avis comme de chemise - Changer fréquemment d'avis
  384. Changer de crèmerie
  385. Changer la donne -
  386. Changer son fusil d'épaule - Changer de camp ( politique ) ou d'avis (To have a change of heart)
  387. Chanter à tue-tête - Chanter d'une voix trop forte
  388. Chapeau (bas) ! - Félicitations
  389. Chercher des noises à quelqu'un -
  390. Chercher des poux dans la tête à quelqu'un -
  391. Chercher la p'tite bête - Regarder trop aux détails, pinailler
  392. Chercher le poil dans l'œuf - Pinailler
  393. Chercher midi à quatorze heures - Chercher le problème là où il n'y en a aucun / chercher quelque chose à sa mauvaise place
  394. (message reçu/je te reçois/...) cinq sur cinq
  395. Cirer les pompes (/les bottes) de quelqu'un - Dire du bien de quelqu'un de manière hypocrite, le flatter à outrance. Voisin : « Passer la brosse à reluire »
  396. Clopin-clopant -
  397. Claquer la porte au nez - (imagé)
  398. Clé(s) en main -
  399. Clouer le bec (à quelqu'un) - Faire taire quelqu'un
  400. Cochon qui s'en dédit - Paroles rituelles scellant un contrat oral entre paysans
  401. (Mon/Son/Ton...) cœur (qui) fait boum - cœur qui bat (d'amour) My hearts goes boom
  402. Coiffé au poteau - Devancé juste avant le poteau (l'arrivée)
  403. Comble de malheur, ...
  404. Comme-ci comme-ça - Moyennement (souvent accompagné d'un geste de balancement de la main)
  405. Comme cul et chemise - Bons amis
  406. Comme cochons (copains) - Bons amis
  407. Comme il faut - Convenablement
  408. Comme larrons en foire - Bons amis aimant s'amuser
  409. Comme papa dans maman - Chose facile à réaliser, ou c'est dans le bon ordre des choses (familier)
  410. Comme par magie / enchantement / miracle - D'une façon mystérieuse et inexpliquée
  411. Comme si de rien n'était -
  412. Comme s'il en pleuvait - À profusion
  413. Comme un chien dans un jeu de quilles - Mal à propos
  414. Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine - Sans aucune considération, tel un goujat (Like a bull in a china shop. : Comme un taureau dans un magasin de porcelain chinoise)
  415. Comme un poisson dans l'eau - Confortable, complètement à l'aise (As a duck takes to water = Comme un canard dans l'eau)
  416. Comme une bête - Sauvagement
  417. Comprendre sa douleur - Réaliser l'étendue de son échec
  418. Compter pour du beurre -
  419. Compter ses sous -
  420. Con (comme un balai, comme la lune, comme une valise sans poignée) - (Grossier) Stupide, d'une grande bétise
  421. Connaître les ficelles du métier -
  422. Connaître quelquechose (/xxx) par cœur
  423. Connaître un endroit (/xxx) comme sa poche -
  424. Connu comme le loup blanc - Être connu de tout le monde.
  425. Contre vents et marées - En affrontant des obstacles
  426. Corps et âme
  427. Couci-couça - Comme-ci comme-ça (souvent accompagné d'un geste de balancement de la main) (En anglais : so-so)
  428. Couler un bronze - Déféquer
  429. La coupe est pleine - C'en est trop
  430. Couper l'herbe sous le pied (de quelqu'un) - Devancer. Supplanter (To cut the ground from under.)
  431. Couper la parole (à quelqu'un) - Interrompre la conversation 'de quelqu'un)
  432. Couper la poire en deux - Choisir une position médiane
  433. Couper les ponts - Cesser de fréquenter quelqu'un
  434. Couper les cheveux en quatre - Être trop précis ou trop méticuleux
  435. Couper les vivres (à quelqu'un) - Ne plus nourrir/aider financièrement quelqu'un
  436. Courir deux (ou plusieurs) lièvres à la fois - Se lancer dans plusieurs activités ou plusieurs projets à la fois au risque de n'en finir aucun.
    "Celui qui court deux lièvres à la fois n'en prend aucun" disait Erasme ( To have one's finger in one more pie. Avoir son doigt dans deux tartes)
  437. Courir sur le haricot - Énerver (ex : Ce type là, il commence sérieusement à me courir sur le haricot !)
  438. Coûte que coûte -
  439. Coûter les yeux de la tête (/ la peau du cul) - Coûter très cher
  440. Cracher dans la soupe - Refuser une offre, un bien matériel de façon méprisante
  441. Cracher son venin - Dire des méchancetés
  442. Creuser les méninges (se) - Réfléchir intensèment
  443. Crever la dalle - Mourir de faim
  444. Crier au loup - Exagérer l'alerte d'un risque minime, jusqu'au moment où le problème se présente mais plus personne ne croit la personne qui alerte (cf la fable d'Ésope L'enfant qui criait au loup)
  445. Crier qqch sur tous les toits -
  446. Croire dur comme fer -
  447. Croiser les doigts - Signe porte-bonheur ("Je croise les doigts !")
  448. Cucul (la praline) - Naïf, niais, bête

    ^ < D > ^

  449. D'ac (au d'ac) ! - D'accord
  450. D'égal à égal -
  451. D'emblée - Dès le début
  452. D'entrée (de jeu) - Dès le début
  453. D'homme à homme -
  454. D'hors et déjà -
  455. D'un seul coup - Soudainement, brusquement
  456. D'un seul homme -
  457. Dans ce bas monde - Sur Terre et non au Paradis
  458. Dans la joie et la bonne humeur (/l'allegresse) -
  459. Dans la fleur de l'âge -
  460. Dans la foulée
  461. Dans le coin / Dans les parages - A proximité
  462. Dans le meilleur des mondes possibles -
  463. Dans les limites du possible -
  464. Dans les règles -
  465. Dans tous les coins (/et recoins) -
  466. Dans toute sa splendeur -
  467. (enfoui) dans (un coin de) sa mémoire -
  468. De 7 à 77 ans - A tout âge
  469. De A à Z -
  470. De bric et de broc - De tout et de rien
  471. De but en blanc - Directement
  472. De ci de là - Un peut partout
  473. ... de chiottes (/ de merde) - Pourri : "Il a des gôuts de chiottes", "Quel temps de merde !"
  474. De concert (synonyme : de conserve) -
  475. De deux choses l'une - Il n'y a que deux choix possibles...
  476. De gré ou de force -
  477. De derrière les fagots - gardé en réserve (ou simplement surprenant) (Au XVIIIème siècle, on cachait le vin réservé aux grandes occasions derrière les fagots de bois que l'on stockait pour l'hiver...)
  478. De fil en aiguille - Passer progressivement d'un sujet à un autre d'un manière logique ou scientifique en se basant de faits pour en tirer des conclusions, pour en tirer d'autres conséquences, etc
  479. De fond en comble - (From top to bottom.)
  480. De la sorte -
  481. De la tête aux pieds - (From head to toe.)
  482. De manière générale
  483. De mémoire d'Homme - Depuis que les Hommes existent (ou que le plus vieil homme de la Terre est né, donc depuis un peu plus de 100 ans environ)
  484. De père en fils - Transmis de génération en génération
  485. De pactotille -
  486. De première - De première classe
  487. ((tout) ce qui touche) de près ou de loin -
  488. De sa poche - De son propre argent
  489. De son plein gré -
  490. ... de tous poils (/horizons/bords)
  491. Débarrasser le plancher - Partir sans attendre
  492. Découvrir le pot aux roses - Découvrir l'étendue d'un secret
  493. Décrocher la lune pour quelqu'un - Faire quelquechose d'extraordinaire
  494. Demain on rase gratis - Faire des promesses que l'on ne tient pas. Cette expression viendrait de l'échoppe d'un barbier où un panneau indiquant cette phrase restait accroché. Le barbier répondait alors à ceux qui demandaient leur rasage gratuit que c'était pour « demain »
  495. Démarrer au quart de tour - Démarrer rapidement (voisin : « démarrer sur les chapeaux de roues »). Cette expression provient des manivelles qui étaient autrefois utilisées pour démarrer les voitures. Au figuré, se dit d'une personne qui s'emporte facilement
  496. Démarrer sur les chapeaux de roues - S'élancer très (trop) rapidement avec un véhicule, s'emporter trop rapidement. Voisin : « démarrer au quart de tour »
  497. Dépasser les bornes - To overstep the mark.
  498. Dépenser jusqu'au dernier sou -
  499. Déplacer (/soulever) des montagnes - Faire des choses qui semblent impossibles
  500. Dépoter le gluant - Accoucher (argotique)
  501. Depuis la nuit des Temps -
  502. Depuis que le Monde est Monde -
  503. Dérouler le tapis rouge à quelqu'un - Acceuillir majestueusement quelqu'un (imagé)
  504. Des allées et venues - Voir aussi : va-et-vient
  505. (Connaître / Il y a / ...) Des hauts et des bas -
  506. Des lendemains qui chantent - Un futur meilleur (mais l'expression "S'attendre à des lendemains qui chantent" est ironique et signifie s'attendre au pire)
  507. Des masses - Beaucoup. Ex. : "Je n'aime pas des masses..."
  508. Dès potron-minet - Dès l'aube
  509. Des tonnes - Une grande quantité
  510. Des nèfles ! - Quelque chose de faible valeur ou exprime un refus. Voisin: « Des cacahuètes ! »
  511. Dès qu'on a le dos tourné -
  512. Déshabiller Pierre pour habiller Paul (/ Déshabiller Paul pour habiller Jean) - Prendre à l'un pour donner à l'autre (To rob Peter to pay Paul.)
  513. Deux poids, deux mesures - Pas équitable
  514. ... deux trois trucs (/choses, ...) - un petit nombre de...
  515. Devenir chèvre - Être excédé (par le comportement de quelqu'un)
  516. Devenir (/se mettre) tout rouge - Rougir (de honte)
  517. Devoir une fière chandelle (à quelqu'un) - Être reconnaissant de l'aide précieuse apportée
  518. Dire à quelqu'un ses quatre vérités - Dire en face à une personne tout ce qu'on pense d'elle
  519. Dire (/déclarer, ...) haut et fort -
  520. Dire la bonne aventure -
  521. Discuter le bout de gras - Papoter, bavarder (familier)
  522. Donner de la confiture à des cochons - Donner quelque chose à quelqu'un qui ne saura pas l'apprécier
  523. Donner des ailes - ~Doper
  524. Donner du fil à retordre - Poser quelques difficultés (Give someone a hard time.)
  525. Donner du grain à moudre - Offrir une marge de manœuvre dans une négociation (voir : « apporter de l'eau au moulin »)
  526. Donner le ton -
  527. Donner sa langue au chat - Initialement rester sans voix; par extension, avouer son ignorance / Demander la solution d'une devinette (Throw in the towel.)
  528. Dormir sur ses deux oreilles - Être rassuré, ne pas se faire de souci
  529. D'un côté (/D'un autre côté) - D'un certain "point de vue" (de l'esprit) li>D'un instant (d'une minute/d'une seconde) l'autre
  530. D'une côte à l'autre - De la côte Est à la côte Ouest (ou inversement) (des Etats-Unis) (en anglais : "From coast to coast")
  531. Du feu de Dieu - Impécablement
  532. Du jour au lendemain -
  533. Du matin au soir - Toute la journée
  534. Du tac au tac - Aussitôt

    ^ < E > ^

  535. Éclairer la lanterne de quelqu'un - Lui expliquer quelque chose
  536. Éclater de rire - Se mettre à rire fortement
  537. Écrire des tartines - Écrire des quantités de choses
  538. En avoir à revendre (de l'énergie, de l'intelligence, ...)
  539. En avoir assez (/marre / par dessus la tête / plein le dos (le cul) / ras-l'-bol / le cul / la casserolle / la casquette / sa claque) - Ne plus supporter
  540. En avoir dans l'bide - Avoir "des tripes" (du courage)
  541. En avoir gros sur la patate (le cœur) - ~Être boulversé
  542. En avoir plein les bottes (ou les jambes, les pattes) - Être fatigué (d'avoir trop marché)
  543. En avoir pour son argent - C'est cher, mais ça en vaut la peine
  544. En avoir rien à faire (/à battre, à cirer, à pêter, à secouer) - S'en moquer
  545. En baver (des ronds de chapeau) (vulgaire : "en chier") - Souffrir
  546. En catimini -
  547. En chair et en os - En personne (As large as life.)
  548. En connaitre un bout (/un rayon) -
  549. En coup de vent -
  550. En deux coups de cuillère à pot -
  551. En deux temps, trois mouvements -
  552. En douce - En cachette, de manière discrète
  553. En faire des tonnes - Exagérer
  554. En faire un fromage (/ tout un plat / un pataquès) - Faire toute une histoire de pas grand chose.
  555. En (faire) voir de toutes les couleurs -
  556. En grandes pompes -
  557. En griller une - Fumer une cigarette
  558. En long, en large et en travers - Dans tous les sens
  559. En mettre plein la vue - Epoustouffler
  560. En pleine brousse -
  561. En perdre son latin - Ne plus rien comprendre
  562. En prendre pour son grade -
  563. En prendre plein la vue
  564. En rajouter - Exagérer ("Il faut toujours que tu en rajoutes !")
  565. En rajouter une couche -
  566. En rang d'oignons - Sur une seule file
  567. En roue libre - Sans retenue ou facilement, sans effort
  568. En son âme et conscience -
  569. En tenir une (bonne) (couche) - ~Être complètement idiot ou saoul
  570. En tenue d'Adam (/ d'Eve) - Nu(e)
  571. En tête à tête - Seul avec une autre personne
  572. En tout cas, ...
  573. En tout et pour tout -
  574. En tout bien tout honneur -
  575. En un éclair - Soudainement
  576. En un mot (comme en cent) -
  577. En venir aux mains - Finir par se battre
  578. En-veux-tu-en-voilà -
  579. En voir des vertes et des pas mûres -
  580. En voir trente-six chandelles - Être au bord du KO. Par extension: être complètement bouleversé
  581. Enfoncer le clou - ~Insister
  582. Entre chien et loup - À la tombée de la nuit
  583. Entre le marteau et l'enclume - (Between the deep blue sea)
  584. Entre quatre murs - Être enfermé
  585. Entre quatre yeux (Entre quat-z-yeux) - Face à face, directement, en privé (Between you, me and the bedpost.)
  586. Entrer par la grande porte -
  587. Envers et contre tous -
  588. Envoyer bouler (/chier) qqn -
  589. Envoyer des fleurs - Faire des compliments : "Il s'envoie des fleurs tout seul !"
  590. Envoyer (/balancer) le jus (/ la purée / la sauce) -
  591. Essuyer les platres
  592. Et ainsi de suite -
  593. Et des miettes (/poussières /brouettes /quelques) -
  594. Et tout le tintouin - Et tout le reste
  595. Et tutti quanti - Et tout le reste
  596. Etape par étape
  597. Eté comme hiver - En toute saison
  598. Remarque - Dans ce qui suit on peut remplacer "Être" par "Avoir l'air..."/"Sembler"/"Trouver quelqu'un"/etc. Et dans la plupart des cas ajouter "carrément", "complètement", "pas du tout", etc. Exemple : "être à côté de la plaque" => "Tu m'as l'air à côté de la plaque", "Je te trouve à côté de la plaque", ...
  599. Être à côté de la plaque - Être hors sujet
  600. Être à côté de ses pompes - ???
  601. (/Ne pas) Être à la hauteur -
  602. Être à l'ouest -
  603. Être à la masse -
  604. Être à la page - ~Être au courant de l'actualité
  605. Être à la ramasse - Être nul, fou, fatigué...
  606. Être à la traine -
  607. Être à sec - Être à court d'argent
  608. Être (/marcher) à voile et à vapeur - Être bisexuel (En anglais : To be AC/DC, to be bi, to swing both sways)
  609. Être au bout du rouleau - Être moralement épuisé, découragé (To be on one's beam-ends.)
  610. Être au 36ème dessous - Être bouleversé
  611. Être au coude à coude - Être très sérrés
  612. Être (/Mettre quelqu'un) au courant (/parfum/jus) - Être informé (/informer)
  613. Être aux abois - ???
  614. Être aux aguets - Être prêt
  615. Être aux anges - ???
  616. Être aux petits soins pour quelqu'un - S'occuper soigneusement et avec beaucoup d'attention de quelqu'un
  617. Être aux premières loges - Se trouver placé dans une situation favorable pour être témoin de quelque chose.
  618. Être bête comme ses pieds - Être idiot
  619. Être bête à manger du foin (ou de la paille ou de l'avoine) - Être idiot
  620. Être blanc comme neige - Être innocent (lily-white)
  621. Être blanc comme un cachet d'apirine (/ un navet) - Être très pâle, ou pas du tout bronzé
  622. Être blindé - Être insensible
  623. Être blanc de peur - Avoir eu très peur
  624. Être bon prince / grand seigneur - Être généreux
  625. Être cloué au lit - Avoir une ordonnance médicale ou une maladie qui demande un séjour prolongé entre les draps
  626. Être comme chien et chat - Avoir des relations tendues, difficiles
  627. Être comme un coq en pâte - Bénéficier de tous les soins, de tout le confort possible
  628. Être comme un singe en hiver - Être frigorifié, triste et déprimé...
  629. Être côte à côte -
  630. Être cuit -
  631. Être d'attaque - Être prêt, en forme
  632. Être dans de beaux draps - Être vraiment compromis (To be in a pretty pickle.)
  633. Être dans l'air (du temps) -
  634. Être dans la lune / dans les nuages - Être rêveur
  635. Être dans la merde (jusqu'au cou) / dans le caca / dans la mouise / dans le pétrin - Avoir de gros ennuis
  636. Être dans le coaltar - Être mal réveillé
  637. Être dans le coup - ~Être au courant de l'actualité
  638. Être dans le rouge -
  639. Être dans les choux (aux fraises, en carafe) - Être hors service, en panne
  640. Être de bon (ou mauvais) poil - Être de bonne (ou dee mauvaise) humeur
  641. Être de la jaquette - Être homosexuel (fait référence au milieu de la diplomatie où il y a beaucoup d'homosexuels)
  642. Être de mèche avec quelqu'un - Être de connivence avec quelqu'un
  643. Être derrière les barreaux - Être en prison
  644. Être dur de la feuille - Ne pas entendre grand chose
  645. Être en pétard - Être en colère
  646. Être fait (comme un rat / comme les haricots) - Ne plus avoir d'issue ou de solution
  647. Être fauché (comme les blés) - N'avoir plus d'argent
  648. Être fleur bleue - Être naïf
  649. Être fort en gueule - Répliquer vivement et grossièrement.
  650. Être grillé -
  651. Être habillé (ou fagoté) à (ou comme) l'as de pique - Être très mal habillé
  652. Être haut placé - Avoir une place élevée dans la hiérarchie
  653. Être hors de question (/de propos), N'être pas question de... - Refuser catégoriquement
  654. Être hors de soi - Être très énervé
  655. Être ivre mort - Être ivre au point d'avoir perdu tout sentiment.
  656. Être largué - Être très loin derrière les autres, être "perdu"
  657. Être (ou rester/ou se retrouver) le bec dans l'eau - Être dépité après avoir raté quelque chose
  658. Être le dos au mur - Ne plus pouvoir reculer, être obligé de faire face
  659. Être le grain de sable dans la mécanique - Être le petit élément perturbateur qui gêne le déroulement d'une entreprise (voisin: « mouche du coche (ou du cocher) »)
  660. Être logés à la même enseigne. - (To be in the same boat. : Être dans le même bateau)
  661. Être majeur et vacciné
  662. Être mal en point - Être blessé, ne pas être en bonne santé
  663. Être marron - S'être fait avoir
  664. Être mauvaise langue - Quelqu'un qui parle toujours en mal : "Qu'est ce que t'es mauvais langue !!!"
  665. Être pêté de thunes - Être riche
  666. Être plein aux as - Être riche
  667. Être plus royaliste que le roi - Défendre quelque chose avec trop de zèle
  668. Être près de ses sous -
  669. Être pris entre deux feux -
  670. Être raide (comme un passe-lacet) - Être à court d'argent
  671. Être réglé comme une horlogue (/ comme un papier de musique) - Être exact et ponctuel.
  672. Être sens dessus-dessous - Être bouleversé upside down)
  673. Être (/Marcher) sur la corde raide -
  674. Être sur (/se remettre dans) le droit chemin -
  675. Être sur le quivive -
  676. Être (ou se mettre) sur son trente et un - Être endimanché, être très bien habillé
  677. Être sur une mauvaise pente (sur une pente glissante / savoneuse / dangereuse) - Se laisser aller à des actions négatives. Voisin : « Basculer du coté obscur de la force. »
  678. Être terre à terre -
  679. Être tête-en-l'air - Être distrait, rêveur
  680. Être tiré à quatre épingles - D'une grande élégance, vétu de façon très soignée
  681. Être trop beau pour être vrai
  682. Être trop poli pour être honnête
  683. Être tout ouïe. - Être vigilant. (To be all eyes. : Être tous yeux)
  684. Être un dur à cuire - (a hard nut to crack, tough cookie, as tough as nails, hard-ass, hard-bitten, hard-boiled, diehard)
  685. Être un vieux-de-la-vieille -
  686. Être un "vrai de vrai" -
  687. Être vache (/une peau de vache) - Être sans pitié
  688. Être verni - Avoir beaucoup la chance
  689. Être vert (de rage) - Colère larvée, rentrée. fulminer

    ^ < F > ^

  690. Faire bande à part - Se tenir à l'écart d'un groupe
  691. Faire beau - Avoir beau temps
  692. Faire bon - Avoir une température agréable
  693. Faire ça (/quelque chose) toute sa vie - "J'ai fait ça toute ma vie !"; "Comme s'il avait fait ça toute sa vie..."
  694. Faire chier quelqu'un -
  695. Faire couleur locale -
  696. Faire courir un bruit - Diffuser une rumeur
  697. Faire des pieds et des mains - Faire une crise en tapant des mains et des pieds par terre
  698. Faire des siennes - Être capricieux ???
  699. Faire d'une pierre deux coups - Régler deux problèmes à la fois Kill two birds with one stone.
  700. Faire du trou - Faire de la prison
  701. Faire durer le suspens Captiver l'attention en ne révélant pas ce que les gens attendent
  702. Faire école
  703. Faire face - Assumer ses responsabilités
  704. Faire faux-bond - Laisser tomber (au dernier moment)
  705. Faire feu de tout bois -
  706. Faire fissa - Faire vite (de l'arabe fi sa'a : sur l'heure)
  707. Faire (vachement) gaffe - Faire (très) attention
  708. Faire grincer des dents - Susciter l'énervement
  709. Faire grise mine -
  710. Faire l'affaire - Convenir
  711. Faire l'enfant - Parler, s'amuser comme un enfant.
  712. Faire l'imbécile (/l'andouille /le con / le clow / le pitre / le singe / le zèbre / le Zouave) - Faire l'intéressant
  713. Faire la courte échelle - Aider quelqu'un à se soulever en joignant ses mains pour qu'il puisse y poser ses pieds
  714. Faire la java - Faire la fête
  715. Faire la fine bouche - Être difficile en ce qui concerne la nourriture
  716. Faire la gueule (/la tête, la moue) - "Bouder"
  717. Faire la manche - Mendier
  718. Faire la pluie et le beau temps - Avoir tous les pouvoirs, être tout puissant. Décider de tout.
  719. Faire la queue - Attendre dans une file
  720. Faire le gros dos - 1) Courber le dos en attendant que l'orage passe; 2) Faire l'important.
  721. Faire le mariolle -
  722. Faire le mur - Quitter sans autorisation une prison, une école, une caserne
  723. Faire le pied de grue - Attendre debout
  724. (Ne pas) faire le poids (face à...) -
  725. Faire le pont - Ne pas travailler entre deux jours fériés
  726. Faire le (rat) mort - Faire l'indifferent, comme si de rien n'était
  727. Faire les 400 coups - Faire toutes les bêtises possibles et imaginables
  728. Faire les cent pas -
  729. Faire les poches - Fouiller les poches de quelqu'un pour lui voler quelquechose
  730. Faire les poubelles - Fouiller dans les poubelles
  731. Faire les questions et les réponses
  732. Faire machine arrière - Renoncer à un projet, une action
  733. Faire main basse -
  734. Faire mine de... -
  735. Faire miroiter qqch -
  736. Faire mousser quelqu'un - Le flatter (autre sens : le laisser s'énerver)
  737. Faire ripaille - Faire une "orgie" gastronomique, festoyer de manière mémorable
  738. Faire ses choux gras de quelque chose - En faire ses délices, en tirer du profit.
  739. Faire son beurre - Gagner de l'argent
  740. Faire son intéressant (/(petit) malin) -
  741. Faire son petit effet -
  742. Faire son mea-culpa -
  743. Faire son temps -
  744. Faire son trou - Se faire une place dans la vie
  745. Faire tâche - Déparailler
  746. Faire tâche d'huile - Nuire à une bonne réputation
  747. Faire tapisserie - En parlant d'une femme, ne pas être invitée à danser
  748. Faire tourner en bourrique - Faire passer pour un imbécile. Faire devenir fou
  749. Faire tourner la tête - Etourdir
  750. Faire un boeuf (/ taper un boeuf) - Improvisation à plusieurs musiciens (en jazz) (Jam Session)
  751. Faire un canard - Tremper du sucre dans de l'alcool
  752. Faire un carton (/ un tabac / un malheur / un triomphe) - Avoir beaucoup de succès
  753. Faire un effet boeuf -
  754. Faire une croix sur quelquechose/quelqu'un - Renoncer à tout jamais. Accepter d'abandonner quelque chose ou quelqu'un
  755. Faire une fugue - S'enfuir de chez soi
  756. Faire une queue de poisson - Après un dépassement, se rabattre brusquement
  757. Faire une tête au carré à quelqu'une -
  758. Faute de grives, on mange des merles - On doit se contenter de ce qu'on a
  759. Fendre le cœur - Faire de la peine
  760. Fermer la parenthèse - Revenir au sujet principal de la conversation
  761. La fête bat son plein - La fête est à son point culminant. Dans cette expression, le mot son est un possessif, le plein étant associé à l'origine à la marée haute (la mer pleine)
  762. Figurer aux abonnés absents - Ne pas être joignable
  763. Filer à l'anglaise - Partir discrètement. Comme on pouvait s'y attendre, en Angleterre on dit « filer à la française » (Take French leave.)
  764. Filer du/un mauvais coton - Être sur une mauvaise pente, faire ce qui est mal, être sur la voie d'un châtiment prochain
  765. Filer (/glisser) entre les doigts - Dilapider. Ne pas pouvoir retenir. Ex. « Cet amour m'a filé entre les doigts ». Voisin : « Filer comme une anguille »
  766. Fin comme du gros sel - Pas trés subtil
  767. Finir en queue de poisson - Se terminer brutalement, en "laissant" le lecteur (ou l'auditeur) "sur sa faim" (en référence à l'art poétique d'Horace "Desinit in piscem mulier formosa superne")
  768. Fondre comme neige au soleil - Disparaître très rapidement, se dit surtout pour les économies : « voir ses économies fondre comme neige au soleil ». Voisin: « Aussi long qu'un déjeuner de soleil »
  769. (S'en) (Moquer) Foutre comme de l'an 40 - Ne pas être interessé par quelque chose, ne pas porter beaucoup de crédit à quelqu'un
  770. Foutre le camp - Partir précipitamment
  771. Foutre la merde (ou le bordel) - Mettre le chaos (argotique)
  772. France d'en bas - Les classes populaires (expression méprisante)
  773. France d'en haut - Les classes dirigeantes
  774. Frapper à la bonne porte - Demander à voir le bon interlocuteur
  775. Fuir quelqu'un ou quelque chose comme la peste -
  776. Fumer la moquette - Faire n'importe quoi, comme sous l'influence d'une drogue
  777. Fumer comme un pompier - Fumer excessivement

    ^ < G > ^

  778. Gagner (/céder/perdre) du terrain -
  779. Gagner les doigts dans le nez (/le cul) - Gagner facilement, sans effort
  780. Garder (/réserver) le meilleur pour la fin -
  781. Garder (/réserver) pour la bonne bouche... -
  782. Gober des mouches - Perdre son temps à attendre, à niaiser
  783. Grimper aux rideaux - ~jouir
  784. Graisser la patte à quelqu'un - Le corrompre avec de l'argent.
  785. Gravir les échelons - Monter dans la hiérarchie
  786. Graviter autour - Tourner autour
  787. Grosso modo / Grosso merdo (en plus vulgaire) - Approximativement (En gros, plus ou moins...)

    ^ < H > ^

  788. Habiller quelqu'un (pour l'hiver) - Dire des vilénies sur une personne (pour l'hiver quand on en dit beaucoup). Voir aussi « Casser du sucre sur le dos de quelqu'un »
  789. (gagner / remporter une victoire...) haut la main - Facilement, largement
  790. Se heurter à un mur - Être en butte à une difficulté insurmontable
  791. Se heurter à un mur d'incompréhension - Être confronté à l'incompréhension de l'ensemble de ses interlocuteurs au point d'en être réduit à ne plus pouvoir agir

    ^ < I > ^

  792. Ici bas - Sur Terre. Par rapport à "Là-Haut", le Ciel (le Paradis).
  793. Ici comme ailleurs -
  794. Ici même -
  795. Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud - Il faut agir rapidement
  796. Il n'a pas inventé l'eau chaude (/la poudre) - Il n'est pas très malin
  797. Il n'y a pas âme qui vive - Il n'y a personne
  798. (Il n')y a pas d'lézard - Il n'y a pas de problème en : no prob, no problemo, no problem
  799. (Il n')y a pas de quoi fouetter un chat - Ce n'est pas très important
  800. (Il n')y a pas photo - Il n'y a pas de doute
  801. (Il n')y a pas un chat - Il n'y a personne
  802. Il ne faut pas pousser Mémé dans les orties - Il ne faut pas trop exagérer ou trop profiter de la situation
  803. Il y a des baffes (/des gifles/des coups de pied (au cul),...) qui se perdent ! -
  804. Il y à boire et à manger... - Lorsqu'il y a quelque chose de solide dans un liquide
  805. Il y a anguille sous roche (baleine sous graviers) - Il y a une une intrigue qui se prépare
  806. Il y a (/ça fait / depuis) belle lurette - Il y a (/ça fait / depuis) longtemps ("lurette" est une déformation de "l'heurette", la petite heure...)
  807. Il y a de l'eau dans le gaz - L'atmosphère est à la dispute. Des querelles se préparent.
  808. Il y a de l'orage dans l'air -
  809. (Il) y a de quoi s'arracher les cheveux - De quoi se faire du souci
  810. Il y a gros à parier que … - Il est très probable que…
  811. Il y a une couille dans le potage - Il y a un problème encore non identifié
  812. Illustre inconnu - Totalement inconnu (oxymore)
  813. Impossible n'est pas français - Rien n'est impossible (pour un français) (phrase dite par Napoléon Bonaparte)
  814. Inconnu au bataillon - Connu de personne

    ^ < J > ^

  815. Jeter de l'huile sur le feu - Exciter une passion déjà vive.
  816. Jeter de la poudre aux yeux - Chercher à paraître plus que l'on est
  817. Jeter l'argent par les fenêtres - Dépenser à outrance, gaspiller
  818. Jeter l'éponge - Abandonner une action, une activité. Vient du monde de la boxe où l'entraîneur peut jeter son éponge au milieu du ring pour demander l'arrêt du combat à la place de son boxeur
  819. Jeter la première pierre
  820. Jeter un froid (dans l'assistance) -
  821. Jouer à cache-cache - S'amuser à se cacher
  822. Jouer à chat - Jeu de poursuite dans la cour de récréation
  823. Jouer à chat perché - Variante du précédent où un joueur en hauteur est invulnérable
  824. Jouer au chat et à la souris - Faire durer un jeu cruel. Voisin: « Jouer au gendarme et au voleur »
  825. Jouer au con
  826. Jouer au docteur (au papa et à la maman, à touche-pipi) - Pratiquer des attouchements. Se dit en parlant d'enfants
  827. Jouer carte sur table
  828. Jouer dans la cour des grands
  829. Jouer de malchance (/de malheur)
  830. Jouer des coudes - Bousculer les personnes devant soi avec ses coudes pour pouvoir passer
  831. Jouer du pipeau - Raconter des "bobards" (familier)
  832. Jouer la carte de... -
  833. Jouer la montre
  834. Jouer le jeu - Accepter les règles
  835. Jouer le tout pour le tout -
  836. Jouer sa dernière carte
  837. Jouer serré. Ex. : "La partie se joue serrée..."
  838. Jouer sur les deux tableaux - Parier sur plusieurs possibilités, ce qui augmente les chances de gagner
  839. Jouer sur les mots
  840. Jour après jour
  841. Jour de paye (paie) - Par analogie, recevoir le fruit de son travail, de ses efforts
  842. Jusqu'à preuve du contraire
  843. Jusqu'à ce que mort s'en suive -

    ^ < K > ^

  844. kif-kif (bourricot) - C'est du pareil au même (vient de l'arabe)

    ^ < L > ^

  845. L'air de rien -
  846. L'art et la manière -
  847. L'avoir dans l'os (/L'avoir dans le cul) -
  848. L'un dit blanc, l'autre dit noir - Ils se contredisent
  849. L'un dans l'autre -
  850. L'un ou l'autre -
  851. Là où je pense... - A un endroit qu'on n'ose pas nommer...
  852. La part du lion - La plus grande part
  853. La queue entre les jambes - Penaud
  854. La Rolls des ... -
  855. Lâcher la bride - Laisser faire quelqu'un que l'on a retenu longtemps
  856. Lâcher la proie pour l'ombre - Se laisser distraire de son objectif
  857. Laisser bouillir / laisser couler - Attendre qu'une dispute, un incident ou un problème se résolve tout seul
  858. Laisser pisser (le mérinos) - Ne pas faire attention et laisser les gens se calmer d'eux mêmes. Voisin : « Le chien aboie, la caravane passe »
  859. Le cochon est dans le maïs - Au rugby, le match est pratiquement joué
  860. Le jeu n'en vaut pas la chandelle -
  861. Le petit oiseau va sortir Ce que dit le photographe pour attirer le regard sur son objectif
  862. Le ver est dans le fruit - Un groupe comprend une personne mal intentionnée (???)
  863. Les chiens ne font pas des chats - On garde toujours les caractéristiques de ses parents
  864. Les deux faces d'une même pièce - Une même chose présentée de deux manières différentes
  865. Les deux faces de la médaille - Une même chose peut avoir des avantages et des défauts : le bon côté et le mauvais
  866. Les deux font la paire -
  867. Les deux mon capitaine - Sans réponse valable (expression qui provient d'une blague : réponse à la question "Vous me prenez pour un con ou pour un imbécile ?")
  868. Les deux se valent -
  869. Les doigts de pied en éventail - En position de grande relaxation, les doigts de pied nus et écartés...
  870. Les uns les autres - Un coup l'un, un coup l'autre, etc.
  871. Laver son linge sale en famille - ~Régler un scandale discrètement (Wash one's dirty linen in private.)
  872. Levé du bon pied - Être de bonne humeur
  873. Levé du mauvais pied - Être de mauvaise humeur, voir « Levé du pied gauche »
  874. Lever le voile sur... - Dévoiler, révéler
  875. Lever (/Soulever) un lièvre - Découvrir un problème inattendu
  876. Long comme un jour sans pain - Interminable (As long as a month of Sundays. : Long comme un mois de samedis)
  877. L'un dans l'autre - Tout bien considéré, tout compte fait... (début XIXème)

    ^ < M > ^

  878. Mâcher ses mots - Ne pas dire ce que l'on pense
  879. Madame porte la culotte - C'est la femme qui dirige dans le couple
  880. Main dans la main -
  881. Maintes et maintes fois - Time afer time
  882. Manger à sa faim -
  883. Manger à tous les râteliers - Servir des intérêts contraires
  884. Manger avec un lance-pierre - Avaler hâtivement son repas
  885. Manger dans la main - Être obéissant
  886. Manger de la vache enragée - Vivre des moments difficiles, subir des privations. Se dit surtout des artistes qui ont réussi après avoir connu des débuts difficiles
  887. Manger les pissenlits par la racine - Être mort
  888. Manger son chapeau - Admettre amèrement ses erreurs
  889. Manger sur l'ongle - Manger peu
  890. Manger sur le pouce - Manger en vitesse
  891. Manier le bâton et la carotte - Motiver successivement par la menace et la récompense
  892. Marcher à la carotte - Être mû par l'appat du gain.
  893. Marcher à côté de ses pompes - Faire n'importe quoi
  894. Marcher sur la tête - Faire n'importe quoi
  895. Marcher au radar - Se déplacer en état de conscience minimum. Se dit familièrement de son état au lever après une nuit trop courte
  896. Marmoner dans sa barbe -
  897. Marquer au fer rouge -
  898. Marquer d'une croix -
  899. Marquer d'une pierre blanche - Marquer un jour où un évènement heureux ou très positif s'est produit pour s'en souvenir ensuite...
  900. Marquer le coup -
  901. Ménager la chèvre et le chou - Essayer de contenter deux parties adverses ( -To run with the hare and hunt with the hounds. -To play both ends against the middle.)
  902. Mener quelqu'un à la baguette -
  903. Mener quelqu'un (/obéir) au doigt et à l'oeil -
  904. Mener quelqu'un en bateau (/ en barque) -
  905. Mener quelqu'un par le bout du nez -
  906. Mener une vie de bâton de chaise - Mener une vie agitée, cahotique et sans but précis
  907. Mener une vie de patachon - Mener une vie mouvementée et dissolue, en proie à toutes formes de vices et de débauches. (expression de la fin du XIXe siècle)
  908. Mettre (/Flanquer, /Foutre) (quelqu'un) à la porte - Refouler, licencier quelqu'un
  909. Mettre (/servir) ... à toutes les sauces -
  910. Mettre au pied du mur - Forcer quelqu'un à faire face à une situation inconfortable
  911. Mettre dans la balance -
  912. (Se) mettre (fourrer) le doigt dans l'œil (jusqu'au coude) - Se tromper, s'aveugler
  913. Mettre l'eau à la bouche - "Faire saliver" (donner envie)
  914. Mettre le nez dehors - Sortir de chez soi
  915. Mettre au vert (se) - Disparaître quelque temps pour se faire oublier
  916. Mettre de l'eau dans son vin - Modérer ses prétentions, faire des concessions
  917. Mettre des bâtons dans les roues - To throw a spanner in the works.
  918. Mettre du beurre dans les épinards - Améliorer ses finances
  919. Mettre du cœur à l’ouvrage - Travailler, faire quelque chose, avec entousiasme
  920. Mettre la charrue avant les bœufs - Faire les choses dans le désordre (To put the cart before the horse : Mettre la charette avant le cheval; horse = cheval, boeuf = bullock)
  921. Mettre la pédale douce - Se faire oublier. Se faire très discret
  922. Mettre la puce à l'oreille -
  923. Mettre le couteau sous la gorge - Ne pas laisser le choix (en anglais : To hold a gun to someone's head : Tenir un pistolet contre la tête de quelqu'un)
  924. Mettre le doigt là où ça fait mal (/sur la plaie) -
  925. Mettre le holà - Dire "Stop !"
  926. Mettre le feu
  927. Mettre le feu aux poudres - (To set off the powder keg.)
  928. Mettre le pacquet -
  929. Mettre les bouchées doubles - Fournir deux fois plus d'effort
  930. Mettre les petits plats dans les grands - Préparer une réception avec soin
  931. Mettre les pieds dans le plat -
  932. Mettre les pieds sous la table - Venir chez quelqu'un (ou chez soi) et se faire servir sans aider
  933. Mettre les points sur les i -
  934. Mettre (/Lever) les voiles - Partir rapidement. Voisin: « Se trisser »
  935. Mettre quelqu'un dans sa poche -
  936. Mettre son petit grain de sel - Apporter sa (modeste) contribution
  937. Mettre sur la paille - Ruiner
  938. Mettre tous ses œufs dans le même panier. (Expression figurant dans un manuscrit de 1835) - Placer toute sa fortune chez le même banquier, la risquer dans une affaire unique.
  939. Mettre un nom sur (/dessus) un (/son) visage -
  940. Mi-figue, mi-raisin - Être mitigé (ou avoir deux attitudes opposées ?)
  941. Mine de rien - Discrètement
  942. Monter le bourrichon à quelqu'un -
  943. Monter sur ses grands chevaux - Dans une conversation, réagir vivement, de façon excessive
  944. Montre en main - ~Durée vérifiable
  945. Montrer le bout de (/Pointer) son nez - Apparaître
  946. Montrer les talons - Partir
  947. Montrer son vrai visage (to show our true colours)
  948. (avoir) Mouché (quelqu'un) - Avoir eu le dessus sur quelqu'un. Avoir été le plus fort
  949. Mordre à l'hamecon - ~Tomber dans un piège
  950. (Être la) mouche du coche (ou du cocher) - Être le petit élément perturbateur qui gêne le déroulement d'une entreprise (voisin: « grain de sable dans la mécanique »), voire qui la fait dévier vers une direction initialement non envisagée
  951. Mouiller sa chemise - Se donner du mal
  952. Mouton de Panurge - Personnage suivant bêtement le mouvement général (en référence à Rabelais)

    ^ < N > ^

  953. N'avoir ni Dieu ni maître -
  954. N'avoir plus rien à perdre -
  955. N'avoir plus un radis - Ne plus avoir un sou
  956. N'avoir que ce mot-là à la bouche -
  957. N'avoir rien à voir avec... - N'avoir aucun rapport avec...
  958. N'avoir rien dans la culotte - Ne pas être un vrai homme, ne pas être courageux
  959. N'en faire qu'à sa tête (/qu'à sa guise) - Ne pas écouter, être têtu
  960. N'en faire qu'une bouchée -
  961. N'en meler pas lourd (/ pas large) -
  962. N'en penser pas moins -
  963. N'est pas xxx qui veut -
  964. N'y voir que du feu -
  965. Nager en plein délire (/bonheur) -
  966. Ne connaître ni d'Ève ni d'Adam (1752) - Ne pas connaître du tout
  967. Ne dormir que d'un oeil
  968. Ne pas arriver à la cheville de quelquechose/quelqu'un - Être d'un niveau largement inférieur. Ex. : "Personne ne lui arrive à la cheville"
  969. Ne pas avoir dit son dernier mot - ???
  970. Ne pas avoir froid aux yeux - ???
  971. Ne pas avoir inventé le fil à couper le beurre - Ne pas être un génie Not to be no genius.
  972. Ne pas avoir la langue dans sa poche - S'exprimer franchement
  973. Ne pas avoir les épaules assez larges (/solides) -
  974. Ne pas avoir les yeux en face des trous - Être mal réveillé, ne pas avoir tous ses esprits
  975. Ne pas avoir que ça à faire (/foutre) -
  976. Ne pas avoir un instant (une seconde/une minute) à perdre -
  977. Ne pas casser des briques - De peu d'intérêt "Ça casse pas des briques !"
  978. Ne pas connaitre pas son bonheur
  979. Ne pas (/sans) en perdre (/ en laisser) une (seule) miette - Faire une chose complètement ???
  980. Ne pas en revenir - Rester étonné ("J'en reviens pas !")
  981. Ne pas en voir la couleur -
  982. Ne pas être comme tout le monde -
  983. Ne pas être dans son assiette -
  984. Ne pas être en odeur de sainteté -
  985. Ne pas être prêt de l'oublier / Ne pas l'oublier de sitôt -
  986. Ne pas être sorti de l'auberge - "On n'est pas sortis de l'auberge, crois moi !" to be out of the woods : être au dehors des bois
  987. Ne pas être tombé (/né) de la dernière pluie - Avoir de l'expérience, ne pas être facile à berner
  988. Ne pas faire dans la dentelle -
  989. Ne pas faire de mal à une mouche - Être sans aucune méchanceté, inoffensif.
  990. Ne pas faire de vieux os - Ne pas s'attarder à un endroit ou à une tâche
  991. Ne pas faire les choses à moitié
  992. Ne pas faire long feu - Ne pas s'attarder à un endroit ou à une tâche; ne pas durer (Not stand a chance.)
  993. Ne pas faire son âge - Paraître plus jeune (ou plus vieux) qu'on ne l'est
  994. Ne pas lâcher qnn d'une semelle -
  995. Ne pas mâcher ses mots - Dire ce que l'on pense
  996. Ne pas payer de mine -
  997. Ne pas perdre le Nord -
  998. Ne pas prendre de gants (avec quelqu'un) - (Not to pull one's punches with someone.)
  999. Ne pas prendre qqch "à la légère" - Prendre avec sérieux
  1000. Ne pas savoir à quel saint se vouer -
  1001. Ne pas savoir où donner de la tête -
  1002. Ne pas savoir si c'est du lard ou du cochon - Ne pas savoir si une chose est sérieuse ou pas
  1003. Ne pas se faire de cadeaux -
  1004. ne pas (être du genre à) se laisser abattre
  1005. Ne pas (pouvoir) sentir (blairer, pifrer, encadrer, voir, voir en peinture) quelqu'un - Ne pas pouvoir supporter quelqu'un
  1006. Ne pas tourner rond. - (Be out of kilter.)
  1007. Ne pas voir plus loin que le bout de son nez - Ne pas savoir prévoir (The hog never looks higher than his head.)
  1008. Ne pas y aller de main morte - Frapper avec force. Exagérer (figuratif)
  1009. Ne pas y a aller par quatre chemins - Être "direct" (Not beat around the bush.)
  1010. Ne penser qu'à ça - sous entendu au sexe. "Ils ne pensent vraiment qu'à ça !!!"
  1011. Ne savoir ni A ni B
  1012. Ne savoir rien faire de ses 10 doigts
  1013. Né avec une cuillère d'argent dans la bouche - Né dans une famille riche
  1014. Nec plus ultra - Loc. lat. (plus rien au delà). Expression écrite par Hercule sur les monts Calpé et Abyla, qu'il sépara pour joindre l'Océan à la Méditerranée. C'était là pour lui les limites du monde
  1015. Ni plus ni moins
  1016. Ni tout blanc, ni tout noir
  1017. Noircir le tableau - Présenter une situation comme plus grave qu'en réalité
  1018. Noyer le poisson - Donner moult détails afin d'embrouiller, d'embobiner (familièrement) son interlocuteur. Ex. « Oh, Bonne mère, celui-là, il est fada ; y'veut noyer le poisson ! »

    ^ < O > ^

  1019. Obéir au doigt et à l'oeil -
  1020. Occuper le devant de la scène
  1021. Ombre au tableau (une) - Un léger défaut
  1022. On ne me la fait pas - Je ne suis pas dupe de votre procédé de tromperie

    ^ < P > ^

  1023. Par les temps qui courrent
  1024. Par tête de pipe - Par personne
  1025. Parler à qqn seul à seul
  1026. Parler aux murs - Parler sans être écouté
  1027. Parler d'homme à homme -
  1028. Parler de choses et d'autres -
  1029. Parler de (la) corde dans la maison du pendu - Faire une remarque déplacée
  1030. Parler de la pluie et du beau temps - De choses indifférentes.
  1031. Parler de tout et de rien - De choses indifférentes.
  1032. Parler français comme une vache espagnole - Parler le français très mal. A l'origine : « Parler français comme un basque l'espagnol »
  1033. Partir (/se barrer) avec la caisse - Disparaître en emportant tout l'argent
  1034. Partir avec quelquechose sous le bras
  1035. Partir en couille (à l'origine, en quenouille / en sucette / en live) - En train de rater (déformation : partir en couille)
  1036. Partir en fumée -
  1037. Partir en vrille - Dérailler, perdre subitement la raison
  1038. Partir les mains vides -
  1039. Partir les pieds devant - Être mort
  1040. Pas à pas
  1041. Pas de bol (/de pot / de cul / de veine) - Pas de chance
  1042. Pas folle la guêpe ! - Se dit d'une personne rusée à qui « on ne la fait pas »
  1043. Pas plus que ça
  1044. Passer à l'as (/à la trappe) - N'a pas été fait
  1045. Passer à la vitesse supérieure -
  1046. Passer à table - Avouer
  1047. Passer à travers les mailles (du filet) -
  1048. Passer comme une lettre à la poste - Passer très facilement, sans incident (à l'origine, à propos d'aliments)
  1049. Passer du coq à l'âne (originellement âne = canard) - Changer brusquement de sujet dans une conversation de façon confuse
  1050. Passer du rire aux larmes - Changer brusquement d'humeur
  1051. Passer entre les gouttes - Échapper à tout contre toute logique
  1052. Passer l'arme à gauche - Mourir, voir aussi « manger les pissenlits par la racine »
  1053. Passer l'éponge - Pardonner
  1054. Passer la brosse à reluire - Faire l'éloge de quelqu'un, voir aussi « cirer les pompes »
  1055. Passer la main - Laisser faire quelqu'un d'autre à sa place.
  1056. Passer la pommade - Dire du bien de quelqu'un de manière hypocrite
  1057. Passer par la tête -
  1058. Passer par pertes et profits - Accepter d'abandonner quelque chose
  1059. Passer ses nerfs sur quelqu'un -
  1060. (qqch qui nous) passe sous le nez - Une occasion qu'on ne saisi pas à temps
  1061. Passer sur le billard - Subir une opération chirurgicale
  1062. Passer un sale quart-d'heure -
  1063. Passer un savon à quelqu'un - Le sermonner fermement
  1064. Payer de sa personne -
  1065. Payer en nature -
  1066. Payer les pots cassés -
  1067. Payer rubis sur l'ongle - Payer une somme importante sans discussion
  1068. Pédaler dans la choucroute (/la semoule / le yahourt) - Ne rien comprendre ou ne pas progresser
  1069. Peigner la girafe - Faire une tache laborieuse et inutile, s'ennuyer. On dit aussi improprement "peindre la girafe"
  1070. Pendre aux nez - Être en évidence, devant les yeux
  1071. Pendre la crémaillère - Fêter l'emménagement dans un nouveau foyer
  1072. Perdre la boule - De l'arabe mahboule, qui a donné maboule, littéralement fou, devenir fou
  1073. Perdre la tête (/la raison, la boussole, le nord, les pédales, ...) - Devenir fou, perdre tout repère ( voir « Perdre la boule »)
  1074. Perdre ses moyens -
  1075. (je/il/elle) persiste et signe -
  1076. (Il faut) Peser (/mettre dans la balance) le pour et le contre -
  1077. Peser ses mots -
  1078. Pêter la forme (la santé/le feu...) -
  1079. Péter plus haut que son cul - Se prendre pour plus important que l'on est
  1080. Péter un boulon (un câble, un plomb, un filin, une durite) - Perdre la raison
  1081. Petit à petit -
  1082. Petits et grands - 1) : Petits et grands enfants ou bien, 2) : enfants et adultes
  1083. Peu ou prou (vieilli) - ~Approximativement
  1084. Pierre, Paul ou Jacques - N'importe qui. (Remarque : Un groupe de reggae français s'appelle Pierpoljack)
  1085. Piquer du nez - Avoir la tête qui penche de sommeil
  1086. Pisser dans un violon, dans la Garonne - Faire quelque chose sans obtenir de résultat. S'emploie ainsi : « C'est comme pisser dans la Garonne »
  1087. Placer quelqu'un sur un piédestal -
  1088. Pleuvoir comme vache qui pisse - Pleuvoir de manière intense
  1089. Pleuvoir (tomber) des cordes (des hallebardes) - Pleuvoir de manière intense. On dit en anglais « pleuvoir des chiens et des chats »
  1090. Plonger la tête la première -
  1091. ... point com - En ligne, sur internet (Ma vie point com)
  1092. Point par point
  1093. Porter à bout de bras - Soutenir
  1094. Porter le chapeau - Subir la responsabilité de quelque chose to wear one's hat / to carry the can / to take the rap
  1095. Porter les cornes - Avoir un conjoint infidèle
  1096. Porter ses fruits -
  1097. Poser un lapin - Ne pas venir à un rendez-vous
  1098. Poser une colle - Poser une question à laquelle on ne trouve pas la réponse
  1099. Pour ainsi dire -
  1100. Pour couronner le tout -
  1101. Pour rien au monde -
  1102. Pour tout l'or du monde -
  1103. Pour une bouchée de pain -
  1104. Pousser le bouchon (un peu (trop) loin) -
  1105. Pousser mémé dans les orties - Exagérer, abuser
  1106. Pousser une (/sa) gueulante -
  1107. Premier arrivé, premier servi
  1108. Prêcher un converti - Tenter de convaincre quelqu'un qui est déjà convaincu
  1109. Prendre (quelqu'un) au mot - Accepter une proposition faite par quelqu'un qui ne pensait pas être pris au sérieux. (mot au sens "offre de prix" comme dans "C'est votre dernier mot ?")
  1110. Prendre de la bouteille - Vieillir (et se bonifier avec le temps comme le vin ?)
  1111. Prendre du galon - Recevoir une promotion
  1112. Prendre la mouche - S'offusquer, pour un prétexte souvent futile.
  1113. Prendre la porte - Partir, quitter
  1114. Prendre la poudre d'escampette - Partir rapidement, fuir
  1115. Prendre la tête - Énerver, obnubiler, rendre fou. "Quelle prise de tête !"
  1116. Prendre le mors aux dents -
  1117. Prendre le taureau par les cornes - S'attaquer à un problème difficile
  1118. Prendre les devants -
  1119. Prendre perpète - Originellement peine de prison à perpétuité. (Familier) En avoir pour très longtemps, voire pour toute la vie
  1120. Prendre son pied - Avoir un grand plaisir, jouir
  1121. Prendre ses cliques et ses claques -
  1122. Prendre ses jambes à son cou - Se sauver en courant
  1123. Prendre son courage à deux mains - Se motiver
  1124. Prendre un rateau - Tentative de séduction ratée
  1125. Prendre une déculotté - Avoir été sévèrement battu. Avoir subi une cuisante défaite
  1126. Prendre une veste - Subir un échec, se dit surtout d'une tentative de séduction ratée avec une femme
  1127. Prêter l'oreille - Écouter attentivement
  1128. Prêter main forte -
  1129. Proposer la botte - Proposer un rapport sexuel

    ^ < Q > ^

  1130. Quand les poules auront des dents - Jamais. Voisins : « À la saint Glin-Glin », « La semaine des quatre jeudis »
  1131. Quand on parle du loup, on en voit la queue - Se dit d'une personne arrivant lorsqu'on parle d'elle
  1132. Quelle Mouche te (/le, la, ...) pique - Qu'est-ce qu'il te (/lui) prend !

    ^ < R > ^

  1133. Racler les fonds de tiroirs - ~Être dans le besoin
  1134. Ramener sa fraise (version courte : "La ramener") - Survenir à l'improviste, intervenir dans une conversation sans y avoir été convié
  1135. Raser les murs - Ne pas être fier, se montrer discret
  1136. Rater le coche - Manquer une occasion
  1137. Reculer pour mieux sauter - Différer la prise d'une décision
  1138. Redorer le blason -
  1139. Regarder (/voir) la vérité (/les choses) en face -
  1140. Regarder les mouches voler - Ne rien faire, être un peu paresseux
  1141. Regarder (/voir) par le (petit) bout de la lorgnette - N'avoir qu'une vue partielle des choses
  1142. Régler son compte - Venger
  1143. Remettre en cause ()/en question) -
  1144. Remettre les pendules à l'heure - Bien préciser les choses
  1145. Remettre (/revenir) sur le tapis - Replacer dans le sujet de la conversation
  1146. Remonter la pente - S'améliorer, améliorer sa situation
  1147. (Se faire) Remonter les bretelles - (se faire) Sermonner
  1148. Remuer le couteau dans la plaie -
  1149. Rendre l'âme - mourir; être complètement HS
  1150. Rendre la monnaie de sa pièce - Rendre la pareille, se venger
  1151. Rendre les armes - Capituler, abandonner
  1152. Rendre son tablier - Abandonner un travail, démissionner
  1153. Rentrer dans le lard - Foncer sur quelqu'un
  1154. Rentrer dans le vif du sujet -
  1155. Renvoyer l'ascenceur - Rendre service à quelqu'un qui nous en a rendu un
  1156. Reposer sur les épaules de quelqu'un -
  1157. Reprendre du poil de la bête - Se reprendre, se rétablir, reprendre courage
  1158. Rester de marbre -
  1159. Rester sur le carreau -
  1160. Rester sur sa faim -
  1161. Retrousser ses manches -
  1162. Revenir à la charge -
  1163. Revers de la médaille - Inconvénients d'une situation. Par opposition aux avantages apportés par celle-ci
  1164. Rester sur la touche -
  1165. Retourner sa veste -
  1166. Revenons à nos moutons... - Revenir au sujet initial (en référence à La Farce de Maître Pathelin)
  1167. Rhabiller le petit - Remplir son verre
  1168. Rien de rien -
  1169. Rire aux éclats - Rire fortement
  1170. Rire dans sa barbe -
  1171. Rivière de diamants - Collier composés de diamants sertis dans une monture très discrète
  1172. Rouler au pas - Rouler très lentement
  1173. (Se faire) Rouler dans la farine - (se faire) Berner, escroquer
  1174. Rouler des épaules (/ des mécaniques) - Frimer
  1175. Rouler sa bosse - Voyager un peu partout
  1176. (/ne pas) Rouler sur l'or - (/ne pas) Être très riche
  1177. Rouler une pelle (/un patin) - S'embrasser avec la langue ("French Kiss")

    ^ < S > ^

    -
  1178. S'attendre à des lendemains qui chantent - (Ironique) S'attendre au pire
  1179. S'en donner à cœur joie -
  1180. S'en lêcher les babines - Savourer quelque chose d'avance
  1181. S'en mettre jusque là - Signifie avoir fait un repas trés copieux et délicieux (généralement accompagné d'un geste au dessus de la tête)
  1182. S'en moquer (se foutre, se fiche) du tiers comme du quart - S'eb moquer (s'en foutre, s'en fiche) totalement
  1183. S'en mordre les doigts - Se repentir de ce que l'on a fait.
  1184. S'en souvenir comme si c'était hier -
  1185. S'en tamponner (le coquillard) - Se ficher de quelque chose (ex. « Je m'en tamponne le coquillard de son histoire de voiture ! ») (argotique)
  1186. S'envoyer en l'air - Faire l'amour
  1187. La sardine qui a bouché le port de Marseille - Une galéjade, une histoire à dormir debout. (Cette expression vient de la déformation d'une histoire vraie : un navire nommé Sartine coula en 1780 à l'entrée du Vieux Port de Marseille et le boucha quelques temps)
  1188. Sans autre forme de procès - Sans plus de considération
  1189. (Aimer/Plaire/...) Sans plus - (Aimer/...) juste un peu, pas tant que ça
  1190. Sans plus attendre (/tarder) - Tout de suite
  1191. Sans prendre de gants - De manière directe
  1192. Sans queue ni tête - Sans début ni fin
  1193. Sans tambour ni trompette - en toute simplicité
  1194. Sauter aux yeux - Apparaître comme une évidence
  1195. Sauvé par le gong -
  1196. Se battre contre des moulins à vent - (Référence à Don Quichotte de Cervantès)
  1197. Se changer les idées -
  1198. Se cogner la tête contre les murs - S'énerver, devenir fou
  1199. Se creuser la tête - Réfléchir longuement
  1200. Se faire bananer - (Familier) Avoir été joué, escroqué
  1201. Se faire coffrer - Être mis en prison
  1202. Se faire des cheveux blancs -
  1203. Se faire des couilles en or - Gagner beaucoup d'argent
  1204. Se faire jeter comme du poisson pourri - (Familier) Être l'objet de trés vifs reproches
  1205. Se faire l'avocat du diable -
  1206. Se faire la belle -
  1207. Se faire la malle - Partir
  1208. Se faire larguer - Être quitté par (sa) son petit(e) ami(e) (ou mari/femme)
  1209. Se faire du mauvais sang (/ de la bile / du mouron / un sang d'encre) - Se faire du souci
  1210. Se faire prier -
  1211. Se faire sonner les cloches - Se faire fermement sermonner
  1212. Se faire tailler un short
  1213. Se faire tout petit - Essayer de passer inaperçu
  1214. Se faire un joint - Fumer un pétard (argotique). À mettre en parallele avec « Se faire un fix », « Se faire une ligne »
  1215. Se fendre la gueule (/ la poire / la pipe / la pêche / ...) - Rigoler
  1216. Se jetter à l'eau -
  1217. Se la couler douce -
  1218. Se laisser abattre - Se décourager, déprimer
  1219. Se laisser marcher sur les pieds -
  1220. Se manger (/payer) (un arbre, un poteau, etc.) - Rentrer en collision avec...
  1221. Se méfier de l'eau qui dort - Se méfier de ce qui est considéré comme acquis, de ce dont on ne se préoccupe plus
  1222. Se mélanger (s'emmeler) les pinceaux (/les crayons, /les pédales) - Se tromper
  1223. Se mette des gens à dos
  1224. Se payer (se taper) la honte - Être la risée des autres
  1225. Se payer la tête de quelqu'un - Se moquer de quelqu'un
  1226. Se prendre au jeu - Prendre goût au jeu
  1227. Se prendre les pieds dans le tapis - Faire un faux pas
  1228. Se prendre une déculottée - Perdre de façon peu reluisante, subir une défaite cuisante
  1229. Se regarder en chiens de faïence - Rester face à face sans savoir quoi se dire
  1230. Se rendre à l'évidence -
  1231. Se rendre utile
  1232. Se renvoyer la balle - Dégager ses resposabilités envers quelqu'un d'autre, qui elle la dégage vers l'autre...
  1233. Se rincer l'oeil - Regarder avec insistance l'anatomie d'une jolie personne
  1234. Se rincer le gosier -
  1235. Se ronger les sangs - Se faire beaucoup de soucis
  1236. Se rouler les pouces - "Glander", être inactif
  1237. Se saigner aux quatre veines - Se donner beaucoup de mal
  1238. Se sentir pousser des ailes -
  1239. Se serrer la ceinture - Se préparer à n'avoir plus de quoi manger assez
  1240. Se tenir à carreau - Ne pas faire de bêtises
  1241. Se trouver nez à nez avec qqn
  1242. Se voiler la face - Se mentir à soi-même
  1243. Sec comme une trique - Personne très grande et maigre
  1244. Sentir (passer) le vent du boulet - Avoir frôler une catastrophe, un problème grave
  1245. Sentir le roussi - Sentir venir les ennuis
  1246. Serrer la vis -
  1247. Servi sur un plateau -
  1248. Si d'aventure... -
  1249. Si ma tante en avait, on l'appellerait mon oncle - Il ne sert à rien de parler de choses impossibles
  1250. Six pieds sous terre -
  1251. Sonner les cloches de quelqu'un - Fermement sermonner quelqu'un
  1252. Sortir des sentiers battus -
  1253. Sortir du lot - Sé démarquer, se distinguer
  1254. Sortir le grand jeu - Faire tout son possible pour plaire à quelqu'un
  1255. Sortir par les oreilles -
  1256. (Avoir quelquechose) Sous le main -
  1257. (Garder quelquechose) Sous le coude -
  1258. Soulever un coin du voile... - Dévoiler, révéler en partie
  1259. Sucer l'os jusqu'à la moelle
  1260. Suivre à la trace -
  1261. Sur-le-champ - Immédiatement
  1262. Sur le terrain -
  1263. Sur un coup de tête - Subitement, sans réfléchir

    ^ < T > ^

  1264. Tailler la route - Partir rapidement
  1265. Tailler une bavette - Discuter
  1266. Tailler une pipe - Faire une fellation (blow job / blowjob)
  1267. Tant bien que mal
  1268. Taper dans l'oeil -
  1269. Taper l'incruste - S'inviter quelque part. Jouer au « pique-assiette »
  1270. Taper le carton - Jouer aux cartes
  1271. Taper sur les nerfs (sur le système) - Énerver (le système = le système nerveux)
  1272. Tâter le terrain -
  1273. Tel ou tel... - N'importe quel
  1274. Tel quel
  1275. Tendre la main à qn - Proposer de l'aide (ou de faire la paix) à qn
  1276. Tendre la (/une) perche à qn -
  1277. Tenir bon (la rampe) -
  1278. Tenir en haleine -
  1279. Tenir la chandelle -
  1280. Tenir la jambe -
  1281. Tenir la route -
  1282. Tenir le bon bout - "Être sur la bonne voie" : être près du but, de la solution
  1283. Tenir le crachoir à quelqu'un - Être très bavard
  1284. Tiré par les cheveux - Difficile à croire. Se dit aussi d'un raisonnement dont les tenants et les aboutissants sont difficiles à faire coïncider (far-fetched); a donné le mot imaginaire : "capillotracté"
  1285. Tirer des plans sur la comète -
  1286. Tirer la couverture à soi - Prendre plus que sa part. Variante : « Prendre la plus grosse part du gâteau »
  1287. Tirer la sonette d'alarme - Alerter
  1288. Tirer le diable par la queue - Vivre à la limite de ses moyens
  1289. Tirer les choses (/une affaire) au clair
  1290. Tirer les ficelles - Manipuler les autres "dans l'ombre", comme un marionettiste ses marionettes
  1291. Tirer les marrons du feu - Effectuer un travail difficile au bénéfice de quelqu'un d'autre (origine : Le singe et le chat de Jean de La Fontaine)
  1292. Tirer les vers du nez à quelqu'un - Faire dire difficilement quelque chose à quelqu'un, lui soutirer adroitement des confidences
  1293. Tirer son épingle du jeu - Se sortir sans dommages d'une sale affaire
  1294. Tirer sur l'ambulance -
  1295. Tirer un trait (sur cette histoire) - L'oublier
  1296. Tomber à l'eau - Risquer d'être annulé
  1297. Tomber dans le panneau - Se faire duper
  1298. Tomber dans les pommes - S'évanouir.
  1299. Tomber (Aller) de Charybde en Scylla - Aller de mal en pis. (Traduction en Anglais: "Out of the frying pan into the fire")
  1300. Tomber des nues - Comprendre, réaliser tardivement
  1301. Tomber du ciel - Cadeau providentiel
  1302. Tomber en carafe - Tomber en panne
  1303. Tomber en désuétude -
  1304. Tomber la veste (/la chemise...)) - Retirer sa veste (sa chemise) parcequ'il fait chaud
  1305. Tomber le masque - Dévoiler sa véritable identité
  1306. Tomber les quatre fers en l'air - Faire une chute, se retrouver sur le dos
  1307. Tonneau des Danaïdes - Vase sans fond que l'on ne peut jamais remplir. Au sens figuré : personne ou chose que l'on ne peut jamais satisfaire
  1308. Tôt ou tard
  1309. Toucher au but - Être près du but
  1310. Toucher du bois - (en anglais : Knock on wood)
  1311. Toucher le fond - Être au plus bas
  1312. Tourner (/carburer) au ... (rouge / Ricard...) - Ne pas pouvoir se passer de cet alcool
  1313. Tourner au vinaigre ...
  1314. Tourner autour du pot - Hésiter, prendre des précautions avant de s'exprimer
  1315. Tourner en eau de boudin -
  1316. Tourner la page - Passer à autre chose
  1317. Tourner sa langue sept fois dans sa bouche - Réfléchir avant de parler
  1318. Tout à coup...
  1319. Tout compte fait...
  1320. Tout et n'importe quoi
  1321. (Dire / faire / ...) tout et son contraire
  1322. Tout de go - Sans préparation, tout d'un coup, à l'improviste
  1323. Tout d'un coup...
  1324. Tout feu, tout flamme - Avoir beaucoup d'enthousiasme
  1325. Tout un chacun..
  1326. Travailler d'arrache-pied - Travailler très intensément
  1327. Travailler du chapeau - Être fou
  1328. Tremper son biscuit - Pénétrer (sexuellement)
  1329. (Avoir la) trique - Être en érection (familier). Par extension : attendre avec impatience
  1330. Trois fois rien - Très peu de chose
  1331. Trois francs six sous - Pas très cher
  1332. Trois pelés et un tondu - Pas grand monde
  1333. Trouver chaussure à son pied - Trouver quelque chose ou quelqu'un qui convienne
  1334. Trouver son bonheur -
  1335. Tuer dans l'œuf - Bloquer quelque chose avant qu'il ne se développe

    ^ < U > ^

  1336. Un ange passe (/ Il y a un ange qui passe) - "Flottement" dans une conversation
  1337. Un brin.... - Un peu : faire un brin de causette; pas un brin de vent
  1338. Un de ces quatre (matins) - Prochainement, une prochaine fois
  1339. Un doigt de ... - Un petit peu de ... (surtout pour les liquides)
  1340. Un mouchoir de poche - Un espace très petit
  1341. Un (bon) paquet de ... - ... en grande quantité
  1342. Un pincement au cœur -
  1343. Un tantinet... -
  1344. Un travail de fourmi -
  1345. Un zeste de... -
  1346. Un(e) xxx de la mort (qui tue) -
  1347. Une (bonne) fois pour toutes - Définitivement
  1348. Une chance de cocu. (expression familière) - Se dit à propos des personnes qui gagnent au jeu; la contrepartie de la chance dans le domaine du jeu est la malchance dans le domaine de l'amour. A rappocher du proverbe : "Heureux au jeu, malheureux en amour".
  1349. Une fois n'est pas coutume (Antoine Loisel) - Faire une chose une fois ne signifie pas qu'on la refera.
  1350. Une histoire montée de toutes pièces - Une histoire inventée
  1351. Une goutte d'eau dans la mer. - (A drop in the ocean.)
  1352. Une main de fer dans un gant de velours - Une personne qui semble douce mais qui se révèle forte
  1353. Une période de vaches maigres -

    ^ < V > ^

  1354. Valoir le coup -
  1355. Valoir le coup d'oeil -
  1356. Valoir son pesant d'or -
  1357. Vendre la mèche -
  1358. Venir au monde - Naître
  1359. Vider son sac -
  1360. Virer sa cuti (cuti-réaction) - Changer complètement
  1361. Vivre à deux cents à l'heure - Vivre de manière intense
  1362. Vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué - Aller trop vite en besogne
  1363. Voir 36 chandelles - Être proche du KO
  1364. Voir des éléphants roses - Avoir des visions après une prise de drogue
  1365. Voir qqch d'un mauvais oeil -
  1366. Voir la vie en rose - Voir tout de manière positive
  1367. Voir rouge - Se mettre en colère
  1368. Voler de ses propres ailes - Être indépendant
  1369. Vouloir le beurre, l'argent du beurre (et le sourire [ou le cul] de la crémière) - Tout vouloir à la fois

    ^ < X > ^

  1370. X années - Un nombre d'années indéterminé
  1371. X temps - Un temps indéterminé

    ^ < Y  ^

  1372. Y'a pas foule -
  1373. Y aller fort - "Il y va fort !"
  1374. Y aller franco - Y aller franchement
  1375. Y gagner (/perdre) au change - Etre gagnant (/perdant) dans une affaire
  1376. ... Y mettre le prix (qu'il faut)
  1377. Y passer - Mourir
  1378. Y rester - Mourir

MOTS COMPOSÉS

  1. Une affaire en or -
  2. Une âme charitable -
  3. Un amuse gueule - Apéritif, quelque chose à grignotter
  4. Un âne bâté - Idiot
  5. Un appétit d'oiseau -
  6. L' arabe du coin - Épicerie de quartier
  7. L' argent sale - Argent malhonnête (traffic, corruption, détournement de fonds...)
  8. Un bain de foule
  9. Du beau linge - Personnes importantes et/ou célèbres
  10. Un bel Hidalgo - Un bel homme espagnol
  11. Une bête de course - Un engin rapide.
  12. Une bête de scène - Artiste particuliérement performant en public.
  13. La bête noire - Chose ou personne que l'on redoute particulièrement.
  14. Le bien-être
  15. Un bleu(-bite) - Personne novice
  16. Les boeufs carottes - Inspection générale de la police nationale (police française).
  17. Un bon parti -
  18. Un bon plan -
  19. Un bon samaritain -
  20. Un bon vivant -
  21. Une bonne pomme - Personne crédule
  22. Un bouc émissaire - Personne supportant à tort toute la responsabilité d'un fait. Référence à la Bible (Lévitique)
  23. Du bouche-à-bouche - Technique de réanimation (Kiss of life)
  24. Le bouche-à-oreille
  25. Un bouche-trou -
  26. Du bourrage de crâne
  27. Le bout du Monde - Un endroit très éloigné
  28. Un bras d'honneur
  29. Un bras droit - Un assistant
  30. Des braves gens
  31. Une brève de comptoir - (Jean-Marie Gourio)
  32. Un bruit de couloir - Une rumeur (au bureau)
  33. Un caca nerveux - Une crise de nerfs idiote
  34. Un café-au-lait - Métis à moitié blanc, moitié noir
  35. Une cage à lapins - Un très petit appartement; appartement dans une tour
  36. Un film(/...) carré-blanc - Ancien logo pour films interdits aux moins de 18 ans
  37. Un casse-cou - Qui prend des risques inutiles (voir tête brulée)
  38. Un casse-pieds (/casse-couilles / casse-bonbons) - Personne énervante
  39. Une chasse à l'homme
  40. Une chasse aux sorcières
  41. La chair de poule - Horripilation
  42. Le chant du cygne - Dernière prestation, dernier exploit avant de disparaître
  43. Un chaud lapin - Homme multipliant les actes sexuels
  44. Nos chères têtes blondes - Les jeunes enfants (du point de vue des parents)
  45. Le cheval de bataille - Thème favori (???)
  46. Le clou du spectacle (/de la soirée)
  47. Un cœur d'artichaut - Personne qui tombe facilement amoureuse
  48. Un col de cygne - Robinet recourbé
  49. Le commun des mortels - une personne ordinaire
  50. Un con fini
  51. Un cordon bleu
  52. Un coup d'éclat - Action spectaculaire
  53. Un coup d'oeil -
  54. Un coup de boule -
  55. Le coup de grâce -
  56. Un coup de main -
  57. Le coup du lapin - Choc dans le cou
  58. Un coup de pouce
  59. Une coupe au bol
  60. Une coupe au carré
  61. Un courreur de jupons - Homme qui court après les femmes pour le sexe
  62. Le cri qui tue
  63. Un cul cousu - Personne qui ne rit pratiquement jamais, difficile à dérider. Snob
  64. Un cul béni - Personne très dévote (péjoratif)
  65. Cul sec ! - Boire son verre d'un coup, sans respirer
  66. Une culotte de cheval - Cellulite au niveau de la partie externe de la cuisse.
  67. Le démon de Midi -
  68. Les dessous-de-bras - Les aiselles
  69. Un dessous de table - Corruption
  70. Un deux-roues
  71. Le dindon de la farce - Victime d'une farce
  72. Des doigts de fée - ~Accomplir des miracles de ses mains
  73. Un drôle de zèbre - Individu douteux
  74. L'eau vive
  75. L'échiquier politique
  76. L'école buissonière - Aller faire un tour dans la nature au lieu d'aller à l'école
  77. Un empêcheur de tourner en rond - ~Gêneur, trouble-fête
  78. Une entrée en matière
  79. Une équipe de bras cassés - une équipe très peu efficace
  80. Une équipe de choc - une équipe efficace
  81. Une erreur de jeunesse
  82. Un étouffe-chrétien - Quelque chose de très épais et consistant à manger, qui cale la faim. Variante: « Un étouffe-crétin »
  83. Une faim de loup
  84. Une fashion victim - Personne qui se doit d'être à la mode (mot anglais)
  85. Un faux ami - Un mot d'une autre langue qui ressemble à un mot d'une autre mais qui a une tout autre signification.
  86. Un faux mouvement - Un mauvais geste
  87. Un faux pas
  88. Un faux plat - Une montée
  89. Un faux cul (/faux derche) - Personne qui n'est pas franche
  90. Un faux frère - Traitre
  91. Un faux jeton - Personne qui n'est pas franche
  92. Une fausse joie
  93. Une fille de joie - Une prostituée
  94. Un fils à papa (/une fille à papa)
  95. Foire d'empoigne - Lutte sans merci
  96. Un fou furieux
  97. Un fou rire -
  98. Un froid de canard - Froid vigoureux
  99. Le Grand Amour
  100. Une grande perche - Une personne très très grande
  101. La grasse matinée (grasse mat')
  102. Une grenouille de bénitier - Femme extrèmement dévote (Familier et péjoratif)
  103. Un gros bras - Une personne musclée
  104. Une gueule de bois - Malaise après avoir trop bu
  105. L'heure de pointe
  106. Un homme des cavernes - Un homme préhistorique
  107. Un homme de paille - Un homme manipulé ou un prête-nom
  108. L'homme de la situation
  109. une histoire (/un trucs) de fous (/oufs/dingues/malades) !
  110. Une histoire à dormir debout
  111. L'huile de coude
  112. L'humour noir
  113. Ici-bas : voir aussi "dans ce bas monde"
  114. L'idiot du village
  115. Le jeu de la bête à deux dos- Coït, en parlant des humains
  116. La joie de vivre
  117. Une langue de pute - Qui répète tout ce qu'on lui dit, vrai ou faux avec l'intention de nuire (vulgaire)
  118. Une langue de vipère - Personne médisante
  119. Un lèche-cul, lèche-bottes, lèche-boules - Personne qui flatte servilement autrui pour en tirer avantage. Synonymes : flagorneur, pompe-anus (vulgaire); Voir aussi : cirer les bottes
  120. Une levée de boucliers - Opposition générale
  121. Un loup de mer - Marin expérimenté
  122. Le maillon faible -
  123. Un manque d'imagination
  124. Une marie-couche-toi-là - Une femme facile
  125. La matière grise
  126. Un mauvais sort
  127. Une mère poule (/Papa poule) - Se dit de parents excessivement protecteurs
  128. Le miroir aux alouettes - Un piège, un leurre
  129. Une mise en jambes - (warm up)
  130. Un moins que rien - Minable
  131. Monnaie de singe - Promesses sans valeur. À l'origine pour payer l'octroi (droit de passage pour aller vendre sa marchandise à Paris) les montreurs de singe payaient en faisant faire des numéros à leur singe
  132. Les moyens du bord
  133. Un nid de vipères - Ensemble de personnes malfaisantes
  134. Un nuage de lait -
  135. Un oeil-de-bœuf - Lucarne ronde.
  136. Un oeil au beurre noir - Un "bleu" (trace laissé par un coup) à l'oeil (Synonyme : "Cocard" en argot)
  137. Un oiseau de malheur (/oiseau de mauvais augure) - Personne apportant ou prévoyant de mauvaises nouvelles (en référence au mauvais présage de voir passer un oiseau à sa gauche)
  138. L'oiseau rare - Personne exceptionnelle (du "rara avis in terris" de Juvénal)
  139. Des "on dit" - Des ragots ("N'écoutes pas les 'on dit'")
  140. Des ondes positives
  141. Un ours mal léché -
  142. Un panier à salade - Fourgon de police
  143. Ma (/Sa) part du gâteau - La part ce qui m'est (lui est) dû
  144. Une partie de jambes-en-l'air- Ébats amoureux
  145. Un passage à tabac - Forme de torture qui consiste à frapper brutalement une personne pour la faire parler
  146. Un pauvre diable
  147. Le pauvre gars / la pauvre fille - personne à plaindre (malchanceux, malheureux, …)
  148. Un pauvre mec (/type) - Minable
  149. Une pauvre tâche - Minable
  150. Le Père Cent - Jour où un appelé (ou un élève de terminale) n'est plus qu'à 100 jours de la Quille (/du bac)
  151. Une perte de temps
  152. Un pique-assiette -
  153. Un p'tit creux - Envie de manger
  154. Une planche de salut - Dernière ressource, ultime recours
  155. Un point de vue - Opinion
  156. La politique de l'autruche - Ignorer un problème, en référence à l'autruche qui se cache sa tête dans le sol pour ne pas faire face à un danger (To bury one's head in the sand)
  157. Du porte à porte - Vente à domicile
  158. Un pot de vin - Corruption
  159. La poudre de Perlimpinpin - Faux médicament. Chose sans aucune valeur
  160. La poule aux œufs d'or - Manne financière précieuse et "fragile" (référence à une Fable de La Fontaine)
  161. Une poule mouillée - Individu craintif, peureux
  162. La poussière d'ange - Drogue (angel dust)
  163. Le premier venu - ~Une personne quelconque
  164. La preuve par neuf - La démonstration
  165. Le quart d'heure américain - Moment, dans une soirée, où les femmes invitent les hommes
  166. Le quatre-heures - Le goûter ("J'ai pris des chocos pour l'quatre-heures")
  167. Une question piège
  168. Un remède de cheval - Médicament puissant (voir fièvre de cheval); Reméde énergétique
  169. Un remède miracle
  170. Une réponse de Normand - Réponse qui n'avance pas à grand chose ("Peut être bien que oui mais peut être bien que non")
  171. Le repos éternel - La mort
  172. Le rêve américain - Vision idéaliste des Etats-Unis
  173. Un sac à puces
  174. Un sac d'os - Personne très maigre
  175. Un sale gosse
  176. Le savoir-vivre
  177. Son sang-froid - Son calme, sa patience
  178. Une série noire - Une suite de malheurs
  179. Un soleil de plomb - Un soleil écrasant, accablant
  180. Une solution miracle
  181. Un sommeil de plomb -
  182. Une soupe au lait - Ronchon, de caractère désagréable
  183. Le sport en chambre - Ébats amoureux
  184. Le système D - la "débrouillardise"
  185. Un temps de chien
  186. Un tête à queue -
  187. Une tête de linotte - Étourdi
  188. Une tête brûlée - Qui prend des risques inconsidérés
  189. Un tissu de mensonges
  190. Un touche à tout - Quelqu'un d'éclectique
  191. Un train de vie -
  192. Un traine savates - Fainéant, qui erre sans but
  193. Un trou de mémoire
  194. Les trous de nez - Les narines
  195. Un truc de fou (/ouf/dingue/malade/taré...) -
  196. Une usine à gaz - Un montage très complexe. Un système incompréhensible
  197. Une vache à lait - Personne ou entreprise dont on tire un profit important
  198. Une vie de chien
  199. Un vieux chameau - Viel homme méchant
  200. Une vieille toupie - Femme désagréable
  201. Un zéro pointé

"PETITES PHRASES" "TOUTES FAITES"

  1. À d'autres ! - Racontes ça à d'autres personnes, mais pas à moi...
  2. À l'abordage !!!
  3. À la revoyure ! - Barbarisme signifiant "Au revoir"
  4. À qui le dis tu ? - ~Je suis entièrement d'accord aussi
  5. À quoi bon ?
  6. À plus ! - À plus tard ! (En langage SMS : a+)
  7. À votre bon cœur (Messieurs, dames)... - (se dit en faisant la quête...)
  8. À tout' ! - À tout à l'heure ! (En langage SMS : a tt)
  9. Accouche !
  10. Ah, j'te jure !
  11. Ah, quand même ! (Il était temps ! / C'est pas trop tôt !/...) - Enfin !
  12. Allô, allô, ici la Terre ! - Phrase que l'on dit généralement à quelqu'un qui est "dans la lune"
  13. Allons-bon !
  14. Allons (/Allez), du nerf !
  15. Allons-y gaiement !
  16. Allez Hop !
  17. Alors, là !!! Ppppp...
  18. Âmes sensibles s'abstenir
  19. Arrêtes ton char ! / Arrêtes ton cirque ! - Cesse de faire la comédie
  20. Assez parlé !
  21. Attends un peu !
  22. Attends (attendez) voir...
  23. Attention les yeux !
  24. Aussitôt dit, aussitôt fait
  25. Au nom du ciel !
  26. Aux chiottes l'arbitre !
  27. Avis aux amateurs...
  28. (c'est) bien fait (pour toi/pour ta gueule) !
  29. Bien vu l'aveugle !
  30. Blague à part...
  31. Bon débaras ! - Je suis content de m'en être débarassé
  32. Bon sang ! (Mais c'est bien sûr !)
  33. Bon vent !
  34. Bonjour l'ambiance !
  35. Bonjour les dégats ! - Ex.: "Un verre ça va, deux verres, bonjour les dégâts !"
  36. Bonté Divine !
  37. Ça alors ! - Marque l'étonnement
  38. Ça, c'est fait ! - ~J'ai osé le dire. (réplique de Brice de Nice, Christophe Allévèque)
  39. Ça change tout !
  40. Ça commence ! - C'est parti pour m'énerver...
  41. Ça (tu/il/etc...) commence à me chauffer !
  42. Ça coutera ce que ça coutera
  43. Ça craint du boudin
  44. ... (/Ça) et moi (/lui, elle, ...) ça fait deux - Il ne faut pas confondre ces deux choses (ou personnes) : "Lui et moi ça fait deux !"
  45. Ça (m'/lui/nous) était complètement sorti de la tête !
  46. Ça le (/l'a) fait ! -
  47. ... Ça me connais ! - ... est une chose que je connais bien
  48. Ça me fais une belle jambe !
  49. ça me surprend (/m'étonne) qu'à moitié...
  50. Ça me troue le cul !
  51. Ça mord ? - Question posée aux pêcheurs pour savoir si des poissons mordent à l'hameçon.
  52. Ça n'a aucun sens
  53. Ça (n')a pas loupé !
  54. Ça (n')a pas tardé, ...
  55. Ça (ne) m'empècheras (/(ne) va pas m'empêcher) de dormir (cette nuit) !
  56. Ça (ne) lui ressemble pas (de faire ça)...
  57. Ça par exemple !
  58. Ça (ne) rime à rien
  59. Ça roule ? (Ça boume ? Ça gaze ?) - Ça va bien ?
  60. Ça s'écrit comme ça se prononce
  61. Ça se boit comme du petit lait
  62. Ça se bouscule au portillon
  63. Ça se laisse boire...
  64. Ça se vend (/c'est parti) comme des petits pains
  65. Ça se voit comme le nez au mileu de la figure
  66. Ça t'en bouche un coin ?
  67. Ça te la coupe ?
  68. Ça te prend souvent ?
  69. Ça te regarde ?
  70. Ça (ne) tient pas debout (cette histoire) !
  71. - Ça va ?
    - Comme un lundi...
  72. Ça va barder !
  73. Ça va bien !
  74. Ça va pas la tête !?
  75. (Je te garantis que) Ça (ne) va pas se passer (/se passera pas) comme ça !
  76. Ça va sans dire - C'est évident
  77. Ça va un moment...
  78. Ça vaut ce que ça vaut
  79. Ça vole haut (/bas / pas haut) ! - Le niveau de la discussion est (n'est pas) "élevé"
  80. C'est bien ce que je pensais (/je m'disais) ! -
  81. C'est bien ma veine ! - Ironique : Je n'ai pas de chance !
  82. (C'est bon,) J'ai eu ma dose ! - En avoir assez
  83. C'est celui qui le dit qu'y y est ! - Réponse donnée à une insulte, pour la retourner contre son auteur
  84. C'est comme ça et pas autrement (/et puis (/pis) c'est tout) !
  85. C'est comme le Port-Salut, c'est écrit dessus !
  86. C'est comme si c'était fait...
  87. C'est dans la poche ! (ou c'est du tout-cuit !) (ou dite en anglais : "In the pocket !") - C'est pratiquement une affaire faite ; c'est gagné d'avance
  88. C'est d'enfer - C'est super (très bien)
  89. C'est de la folie (/douce, /furieurse) ! -
  90. C'est du joli (/propre /beau) ! -
  91. C'est du suicide ! -
  92. C'est du vol ! - C'est beaucoup trop cher
  93. C'est écrit en toutes lettres - C'est écrit clairement
  94. C'est écrit noir sur blanc - C'est écrit sur du papier
  95. C'est écrit (/ça se lit) sur sa figure
  96. C'est folklo !
  97. C'est grave docteur ?
  98. C'est là fête (du slip) !
  99. (Celle là) C'est la meilleure !
  100. C'est la vie...
  101. C'est le jour et la nuit
  102. C'est le moment ou jamais !
  103. C'est son (/le) portrait craché (de... son père/sa mère/son frète/etc.)
  104. C'est malin ! - (Ironique)
  105. C'est mieux que rien
  106. C'est mon avis, et je le partage !
  107. C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit... (A little bird told me)
  108. C'est parti mon kiki !
  109. C'est pas ça qui va faire avancer le schmilblick (/ça fait pas avancer le schimlblick)
  110. C'est pas Dieu possible
  111. C'est pas du jeu !
  112. C'est pas (du) juste !
  113. ... c'est (/pas) fait pour les chiens ! (/?)
  114. C'est pas mon (son/ton/...) genre (de faire ça)...
  115. C'est pas mon (son/ton/...) jour ! - Sous entendu, jour de chance...
  116. C'est pas perdu pour tout le monde...
  117. C'est pas pour dire...
  118. C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd
  119. C'est pas trop tôt !
  120. C'est pour aujourd'hui ou pour demain ?
  121. ..., c'est pour (vous) dire !
  122. C'est pourtant pas compliqué (/simple)
  123. C'est plus facile à dire qu'à faire
  124. C'est quand tu veux ! (ton irrité)
  125. C'est reparti comme en 14 (/en 40) -
  126. C'est reparti pour un tour !
  127. C'est toujours ça de pris
  128. C'est tout (l'effet) que ça te fait ?
  129. C'est tout moi !
  130. C'est (moi/toi/lui/elle) tout craché !
  131. C'est une plaisanterie ! (/?)
  132. C'est vite dit !
  133. C'est votre dernier mot ? - (Popularisée par Jean-Pierre Foucault, l'animateur du jeu "Qui veut gagner des millions ?" sur TF1
  134. C'était écrit - Sous entendu dans le "Grand Livre de la Vie" : C'est le destin
  135. Café bouillu, café foutu
  136. Calme ta joie !
  137. Ce n'est pas sale, ton corps change
  138. Ce qui est dit est dit... - On ne revient pas sur sa parole
  139. ... ce qui ne gâche rien.
  140. Change de disque ! - Arrête de te répéter
  141. Cherchez l'erreur !
  142. Chaud devant !
  143. Chaud les marrons chauds !
  144. Cherchez l'erreur !
  145. Circulez, y'a rien à voir !
  146. Combien de fois est-ce que je devrais te le dire (/répéter, expliquer, montrer...) ?
  147. ... comme dirait l'autre
  148. ... comme par enchantement (/miracle)...
  149. ... comme qui rigole - avec beaucoup de facilité
  150. Comme son nom l'indique
  151. Comme tu es drôle ! - Ironique
  152. Comme vous y allez ! - Trouver que quelqu'un "y va fort"
  153. Coquin de sort !
  154. Coupez, on la refait (/ on va la refaire) !
  155. Croix de bois, croix de fer, si j'mens j'vais en enfer ! - Formule pour dire qu'on ne ment pas
  156. xxx de chez xxx
  157. De mieux en mieux ! - Ironique : de pire en pire
  158. De qui se moque t'on ?
  159. Debout les morts !
  160. Des clous ! - Exprime le refus = Non !
  161. Des vrais gamins (/gosses) !
  162. Dieu merci.
  163. Dieu que c'est...
  164. Dieu sait pourquoi...
  165. Dieu sait si...
  166. Dire tout haut ce que les autres pensent tout bas
  167. Dites 33 - Phrase prononcée par le medecin.
  168. Donnes-moi ta montre, j'te dirai l'heure - Tu veux m'arnaquer ?
  169. Du tout ! - Ce n'est pas du tout ça...
  170. Écoute voir ça
  171. Elle est bien bonne celle-là ! - Tu racontes des histoires
  172. En avant Guingamp !
  173. En voilà des (/de drôles de) manières (/façons) ! -
  174. Entre les deux mon cœur balance - J'hésite entre les deux
  175. Essaie un peu pour voir (si tu y arrives) !
  176. Et là, c'est le drame...
  177. Et mon cul, c'est du poulet ? - Et moi, je ne compte pas ?
  178. (Et) patati (et) patata
  179. Et puis quoi encore ???
  180. (...) Et que ça saute !
  181. Et toc !
  182. ... et tout et tout
  183. Fais tes adieux !
  184. Fais tes prières !
  185. Fait chier !
  186. Faites ce que je dis, pas ce que je fais
  187. Faites comme chez vous !
  188. Fallait l'dire que...
  189. Fallait oser !
  190. Faudrait savoir !
  191. Faut pas être préssé...
  192. Faut pas pousser ! - Sous entendu "mémé dans les orties"
  193. Grand fou ! - Soi dire ça d'un air efféminé, soi ironique pour dire que l'idée qu'a la personne n'est pas si folle que ça...
  194. Honneur aux dames
  195. Honneur aux vainqueur
  196. Il faudra me passer sur le corps
  197. Il faut bien vivre (Il faut bien qu'on vive...)
  198. Il faut (vraiment) être le dernier des abrutis (/cons) pour...
  199. Il faut (vraiment) être malade (/taré, barge, branque, ...) pour...
  200. Il faut que je te le dise en quelle langue ?
  201. Il faut rire ou il faut pleurer ? - Je n'ai pas bien compris ta blague...
  202. Il s'en passe des choses ici !
  203. J'ai failli attendre !
  204. J'ai (/je n'ai) pas (encore) dit mon dernier mot
  205. J'ai (Il/Elle n'a...) rien demandé à personne !
  206. J'hallucine !
  207. Je connais la chanson (/la musique) - C'est une chose que j'ai déjà entendu plusieurs fois
  208. Je demande à voir...
  209. J'dis ça, j'dis rien...
  210. J'en ai une bonne - J'ai une bonne blague à raconter
  211. J'en (On en) apprend (/au appris) de belles -
  212. J'en parlerai à mon cheval !
  213. J'en (T'en/Il en/...) sais des choses !
  214. Je joue plus !
  215. Je l'crois pas ! (/J'y crois pas !)
  216. Je l'avais sur le bout de la langue - J'étais sur le point de le dire
  217. Je me (/te) connais...
  218. Je me suis fait eu ! - (barbarisme) : Je me suis fait avoir.
  219. Je me tues à... (te) le dire (/répéter, expliquer...)
  220. J'm'énerve pas, j't'explique...
  221. Je ne connais que ça - Je connais très bien ça
  222. Je ne demande pas mieux
  223. Je (/il(s) / elle(s)) ne dis(ent) pas non !
  224. Je ne (te) dis le contraire
  225. Je ne mange pas de ce pain-là !
  226. Je suis pas Mère Theresa (/l'Abbé Pierre) !
  227. Je suis pas ton chien (/ta bonne) !
  228. Je te connais comme si je t'avais fait
  229. Je te demande pas ton avis.
  230. Je t'en pose des questions ?
  231. Je te fais pas la bise, mais le cœur y est...
  232. Je te (/vous) le donne en mille...
  233. Je vais t'apprendre les bonnes manières !
  234. Je vais te faire passer l'envie de...
  235. Je vais te faire voir de quel bois je me chauffe
  236. Je voudrais (bien) t'y voir !
  237. Je vous (/te) laisse seul juge...
  238. J'(/il/elle/...) y tiens comme à la prunelle de mes yeux
  239. Joker !
  240. Hip hip hip hourra !
  241. Hors de ma vue !
  242. (C'est comme l'œuf de Colomb), il fallait y penser !
  243. Il est urgent d'attendre
  244. Il était temps !
  245. Il faut le voir pour le croire !
  246. Il ne perd rien pour attendre
  247. Il n'y a pas eu mort d'homme
  248. Il y a un monde entre les deux
  249. J'en passe et des meilleures
  250. Je ne veux pas lui jeter la pierre
  251. (toi,) la barbe ! (/quelle barbe !) - C'est fâcheux...
  252. L'honneur est sauf
  253. L'un n'empêche pas l'autre...
  254. La ferme ! - Silence !
  255. Là n'est pas la question
  256. La plaisanterie a assez (/n'a que trop) duré !
  257. La roue tourne ! - Les choses changent
  258. La situation est grave mais pas désespérée -
  259. La vache ! - Marque l'étonnement
  260. La vie est belle ! - Tout va bien
  261. Lâche moi les baskets (/ la grappe)
  262. Laisse moi rire !
  263. Le monde est petit ! - Se dit lorqu'on croise des gens que l'on connait à un endroit où on ne pensait pas les croiser...
  264. Les blagues (/plaisanteries) les plus courtes sont (toujours) les meilleures
  265. Les bras m'en tombent ! - Je suis très surpris
  266. Ma patience a des limites...
  267. Mais qu'il est... (con / bête / nul / ...) !
  268. (Tu seras) marié dans l'année ! - Lorsqu'un célibataire termine la bouteille, c'est (soit disant) un signe qu'il sera marié dans l'année
  269. Mauvaise pioche ! - Jouer de malchance...
  270. Me faire ça... à moi !
  271. Mêles-toi (/occupes-toi) de tes affaires !
  272. Moi, c'que j'en dis...
  273. Mon cul !
  274. Mon oeil ! - Je n'y crois pas
  275. Mon pauvre (vieux) ! / Ma pauvre (vieille / fille) !
  276. (C'est) mon petit doigt (qui) me l'a dit - On me l'a dit, je ne dirais pas qui...
  277. Mon xxx à moi que j'ai - (Barbarisme)
  278. Mort aux vaches ! - Souhaiter la disparition des agents de la Force Publique (argot)
  279. Motus et bouche cousue !
  280. Ni Dieu Ni Maître ! - Libre d'esprit
  281. Ni une, ni deux...
  282. Ni vu ni connu (je t'embrouille) !
  283. No comment - Sans commentaires (anglais)
  284. Nom d'un chien ! / Nom de Dieu ! / Nom de nom ! / Nom d'un p'tit bonhomme ! / Nom d'une pipe !
  285. Non, c'est non !
  286. Nous n'avons pas les mêmes valeurs
  287. On dira ce que l'on voudra, mais...
  288. On dirait pas (comme ça)...
  289. On dit ça...
  290. On est peu de chose !
  291. On lui donnerai le bon dieu sans confession
  292. On m'aura une fois, pas deux
  293. On (ne) t'a pas sonné !
  294. On (ne) va pas y passer la nuit / On (ne) va pas coucher là
  295. On rentre ici comme dans un moulin !
  296. On va rire !
  297. On va chez toi ou on va chez moi ?
  298. ... ou je m'y connais pas !
  299. ... ou pas...
  300. Où vas tu chercher tout ça ???
  301. ... oui ou merde ?
  302. ... oui ou non ?
  303. Par ici la monnaie ! (/le fric, l'oseille, le pognon... / Aboule (envoie) le pognon...)
  304. Par ici la bonne soupe !
  305. Par ici la sortie !
  306. Parle à mon cul ma tête est malade !
  307. Parle pas de malheur !
  308. Pas de temps à perdre !
  309. Pas plus tard qu'hier - Hier (exactement)
  310. Pas possible ! - Je refuse de le croire.
  311. Pas question ! -
  312. Pas un geste !
  313. Pas un mot !
  314. Personne n'est parfait
  315. Pince-moi, je rêve ?!
  316. Plouf, Plouf ! - Début d'une formulette enfantine pour un tirage au sort
  317. Plutôt crever (/ mourir) !
  318. Point barre ! - ~"Et puis c'est tout !"
  319. ... Point d'interrogation - Exemple :
    - "Tu sais quand il vient ?"
    - "Alors là, point d'interrogation..."
  320. Pouet Pouet ! - Tais toi !
  321. Pour ne rien gâcher, ...
  322. Pour la petite histoire...
  323. Pour qui tu (/ il...) te (/se) prend(s) (/ croit) ?
  324. Pourquoi tant de haine ?
  325. Pousse tes fesses
  326. Pousse-toi de là que je m'y mette... - Illustre ceux qui prennent la place des autres sans aucune gêne
  327. Prends en de la graine !
  328. Quand c'est pas l'un(e), c'est l'autre !
  329. Quand faut y aller, faut y aller !
  330. Quand je pense que... !
  331. Quand je (te) disais que... !
  332. Quand (je/tu/il/...) xxx, (je/tu/il/...) fais pas semblant (de xxx) !!!
  333. (C'est) (Où tu veux), Quand tu veux !
  334. Quand y'en a pour 2, y'en a pour 3
  335. Quand y'en a plus, y'en a encore !
  336. Qu'est-ce que ça peut te faire, t'es de la police ?
  337. Qu'est-ce que tu m'chantes ?
  338. Qu'est ce que tu vas chercher (/t'imaginer) ?
  339. (Mon dieu) qu'il est drôle !
  340. Que de la gueule !
  341. Que je t'y (re)prenne !
  342. Que me vaut l'honneur (de votre visite) ?
  343. Quelle aventure !
  344. Quelle question !
  345. Qui m'aime me suive !
  346. Qui sait ?
  347. Retour à la case départ...
  348. Roulez petits bolides !
  349. Sait-on jamais...
  350. Sans blague ? / Sans rire ? / Sans déconner ? (/ Sans dec' ?) - Tu es sérieux ?
  351. Sauve qui peut !
  352. Si ça peut te faire plaisir...
  353. Si ça se trouve...
  354. Si j'avais su, j'aurai pas venu ! - Célèbre citation de "La guerre des boutons"
  355. (Celui(/celle)-là), si je le chope...
  356. Si je m'attendais ! - Quelle suprise ! Je ne m'y attendais ps
  357. Si je m'écoutais...
  358. Si je n'm'abuse
  359. Si je peux me permettre
  360. Si je veux (d'abord) ! - ~Pour signifier qu'on n'aime pas recevoir d'ordres...
  361. Si mes souvenirs sont bons...
  362. Si (/Quand) on me cherche, on me trouve ! - Si on me provoque, je réponds à la provocation
  363. Si t'avais vu sa tête (/gueule, tronche...) !
  364. (Fais le/Vas y/...) si t'es un homme !
  365. Si tu sais pas quoi faire de tes 10 doigts
  366. Si tu savais !
  367. Si tu veux (que je te dise) mon avis...
  368. Si y'a que ça pour te faire plaisir...
  369. Sitôt dit, sitôt fait
  370. T'as bu (/fumé) (avant de venir / ou quoi) ?
  371. T'as été à (/fait) l'école du rire ?
  372. T'as pas honte, à ton âge ?
  373. T'as signé ton arrêt de mort !
  374. T'en veux ? (c'est de la bonne...)
  375. T'es pas géné !
  376. T'es pas ... que je sache...
  377. T'es un homme mort !
  378. T'imagines même pas (/ Tu peux même pas imaginer) !
  379. Tapes m'en cinq - Tapes sur ma main (celle-ci comporte cinq doigts)
  380. (Vas-y -> en verlan, Zyva !) (Te gène (surtout) pas !)
  381. Tout ça pour ça !
  382. Tout de suite les grands mots !
  383. Tout le monde en scène (/en piste/à son poste) !
  384. Tout mais pas ça !
  385. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes - Ironique
  386. Trêve de plaisanteries
  387. T'as de beaux yeux, tu sais ?
  388. T'as encore rien vu !
  389. T'as gagné (/tiré) le gros lot ! - Ironique. "Ce n'est pas du tout un cadeau".
  390. T'auras de mes nouvelles ! - Tu entendras parler de moi ! (menaces)
  391. Tu connais (pas) la dernière (/la nouvelle) ? - Sous entendu la dernière nouvelle/histoire...
  392. Tu connais (pas) la meilleure ? - Sous entendu la meilleure histoire...
  393. Tu (ne) devineras jamais...
  394. T'en as de bonnes !
  395. T'en verras d'autres
  396. T'es bigleux (/miro/aveugle) (/sourd) ou quoi ???
  397. (si) T'es pas content, c'est le même prix
  398. T'es pas vitrier - T'es pas invisible...
  399. Tu l'as devant ton nez !
  400. Tu l'as sous les yeux !
  401. Tu la vois celle-là ? - Tu vois ma main ? Tu vas te la prendre dans la figure !
  402. Tu m'enlèves une épine du pied
  403. Tu m'étonnnes ! - Ironique : Cela ne me surprend pas...
  404. Tu m'en diras tant...
  405. Tu m'en diras des nouvelles - Ça devrait te plaire, tu me diras ce que tu en penses
  406. Tu (ne) m'croieras jamais...
  407. Tu m'cherches ? - Tu veux me provoquer ?
  408. Tu m'fais marrer !
  409. Tu m'as l'air bien au courant ! -
  410. Tu me la copieras, celle-là !
  411. Tu me l'a enlevé (/oté) de la bouche - J'allais le dire et tu l'as dit juste avant moi
  412. Tu me le paieras !
  413. Tu parles ! - Tu parles beaucoup mais agit peu : ce sont des paroles en l'air...
  414. Tu plaisantes (au moins / j'espère) ?
  415. Tu peux (toujours) attendre (/ courir / t'accrocher / te brosser) !
  416. Tu peux dormir tranquille !
  417. Tu te crois chez mémé ?
  418. Tu te crois où ?
  419. Tu (ne) vas pas m'apprendre mon métier !
  420. Tu vas voir ce que tu vas voir !
  421. Tu veux ma mort ?
  422. Tu veux (que je te dise) mon avis ?
  423. Tu veux pas un Mars avec ???
  424. Tu vois ce que je vois ???
  425. Tu vois le tableau !
  426. (je l'aime) Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout - comptine où on effeuille une marguerite
  427. Un point c'est tout !
  428. Va chier !
  429. Vas comprendre !
  430. Vas jouer (aux billes / aux légos) - ~Vas t'en, c'est une conversation entre gens matures
  431. Vas savoir !
  432. Vas voir là bas si j'y suis ! - Hors de ma vue, imbécile !
  433. Vendu ! - J'accepte le marché.
  434. Vivement ce soir qu'on se couche !
  435. Vogue la galère ! - Les choses démarrent et on verra bien comment la suite se passera...
  436. Voilà autre chose (maintenant) !
  437. Vous habitez chez vos parents ?
  438. Voyez vous ça !
  439. Vu de mes yeux vus (/de mes propres yeux)
  440. Y'a du monde au balcon ! - En parlant d'un décolleté bien garni...
  441. Y'a comme qui dirait...
  442. Y'a du laisser-aller
  443. Y'a mieux mais c'est plus cher
  444. Y'a pas à chier
  445. Y'a pas à dire...
  446. Y'a pas à tortiller du cul
  447. Y'a pas écrit "..."
  448. Y'a plus de saisons !
  449. Y'a-t-il une vie après xxx ? - signifie que xxx est la mort ???
  450. (Poussez pas,) Y'en aura pour tout l'monde !
  451. Y'en a là-dedans !
  452. Doux Jésus ! - Exclamation de surprise, de répulsion, etc.;
  453. Jésus, Marie, Joseph ! - Exclamation de surprise, de répulsion, etc.; (en anglais : "Jesus!"; "(holy) Moses!"; en espagnol : "Santa Maria !")
  454. Mon Dieu ! (Quel malheur !)
  455. Bon Dieu !
    Grand Dieu !
    Dieu merci !
    Dieu soit loué !
  456. Pour l'amour de Dieu !
  457. Vade retro, Satanas !
  458. Allons-donc ! / Dis-donc ! Tiens-donc ! Pourquoi donc ? C'est quoi donc ? C'est qui donc ?...


À l'aise, Blaise !; Relax, Max !; Cool, Raoul !; Tranquille, Émile !; Tranquillou, Bilou !

À la tienne, Etienne ! (1886); C'est parti mon kiki ! Je veux mon n'veu !; Roule, ma poule ! - Vas-y sans hésiter (familier); Tu l'a dit bouffi !;
Dans le même genre (mais ne rime pas) : "Chauffe Marcel !", "En voiture, Simone !";
Un peu moins utilisé : "Allons-y, Alonzo !" (1950); "Ça glisse, Alice !"; "Fonce, Alphonse !"

Vieilli : Tu pètes, Arlette !; Tu rotes, Charlotte !;
Comme tu dis, Fifi !; T'as tort, Hector !; Tout juste, Auguste ! (1900); Tu dis vrai, Jacquet !; Tu parles, Charles !;
À l'hasard, Balthazar ! (1894); Ça colle, Anatole !; Recule, Hercule !; Tu vas me le payer, Aglaé !

    PÉRIPHRASES

    1. Les bijoux de famille - Les testicules
    2. La Grande Bleue - La mer
    3. La petite reine - Le vélo
    4. Le mot de Cambrone - "Merde !"
    5. Le petit coin - Les toilettes
    6. Le petit papier rose - Le permis de conduire
    7. Le plancher des vaches - La terre ferme
    8. L'Astre du jour - Le Soleil
    9. La planète bleue - La Terre
    10. La planète rouge - Mars
    11. Le jour du Seigneur - Dimanche (Sabbath)
    12. Le jour des Rois - L'Épiphanie
    13. La loi du Talion - "Oeil pour oeil, dent pour dent"
    14. La Grosse Pomme - New York (Big Apple)
    15. Le Toit du Monde - L'Everest
    16. La Der des Ders - La guerre de 14-18

  • L'Alphabet (26 lettres) : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z
    • Code Radio : Alpha Bravo Charlie Delta Echo Fox Golf Hotel India Juliet Kilo Lima Mike N Oscar Perou Q Romeo S Tango U V W X Y Zoulou
  • Les (sept) jours (de la semaine) : Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi, Dimanche
  • Les (douze) mois (de l'année) : Janvier (01 : 31j), Février (02 : 28/29j), Mars (03 : 31j), Avril (04 : 30j), Mai (05 : 30j), Juin (06 : 30j), Juillet (07 : 31j), Aôut (08 : 31j), Septembre (09 : 30j), Octobre (10 : 31j), Novembre (11 : 30j), Décembre (12 : 31j)
  • Les (quatre) saisons : Le printemps, L'été, L'automne, L'hiver
  • Les (cinq) sens : le toucher, la vue, l'ouïe, le gôut, l'odorat
  • Les (quatre) éléments : l'air, l'eau, la terre, le feu
  • Les (cinq) continents : L'Europe, L'Afrique, L'Amérique, l'Asie, L'Océanie
  • Les sept pêchés capitaux
  • Les sept nains